Clinical Test of Sensory Interaction on Balance (CTSIB)

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Description de l’outil

Quelles sont les caractéristiques du CTSIB?

CaractéristiquesDétails
Nom de l’outil  Clinical Test of Sensory Interaction on Balance – Test clinique d’intégration sensorielle et d’équilibre
Acronyme CTSIB
Concepteurs Shumway-Cook, A. et Horak, F.B. (1986). Assessing the influence of sensory integration on balance. Suggestions from the field
Physical Therapy, 66(10), 1548-1550.
Année de publication 1986
Format Test pratique de six épreuves debout dans diverses conditions.
Coût d’achat Gratuit
Coût d’utilisation Gratuit
Formation requise Aucune formation requise
Test (PDF) Version anglaise disponible sur le site de RehabMeasures, cliquez ici.

Quelles sont les caractéristiques du M-CTSIB?

CaractéristiquesDétails
Nom de l’outil  Modified Clinical Test of Sensory Interaction on Balance – Test clinique modifié d’intégration sensorielle et d’équilibre
Acronymes M-CTSIB, CTSIB-M, CTSIB modifié
Concepteurs Cohen H., Blatchly C. A. et Gombash L. L. (1993). A study of the clinical test of sensory interaction and balance. Physical Therapy, 73(6), 346-351.
Année de publication Version modifiée : 1993
Format Test pratique de quatre épreuves debout dans diverses conditions.
Coût d’achat Gratuit
Coût d’utilisation Gratuit
Formation requise Aucune formation requise
Test (PDF) Version anglophone disponible sur le site de RehabMeasures, cliquez ici.

Quel est l’objet d’évaluation du CTSIB et du M-CTSIB?

Ces tests ont été conçus pour évaluer de façon préliminaire dans quelle mesure une personne âgée peut intégrer les signaux sensoriels en ce qui concerne l'équilibre et compenser lorsqu'un ou plusieurs systèmes sensoriels sont compromis (RehabMeasures, 2013b). Ils permettent de savoir si chacun des systèmes sensoriels relatifs à l'équilibre est utilisé efficacement.

En fonction de l’étape du test, l’incapacité de maintenir l’équilibre suggère que :

  • La personne âgée est visuellement dépendante.
  • La personne âgée n’utilise pas d'entrées somatosensorielles pour maintenir l'équilibre lorsque les yeux sont fermés.
  • Le système visuel et/ou vestibulaire n'est pas utilisé pour maintenir l'équilibre.

(Dawson, Dzurino, Karleskint et Tucker, 2018; RehabMeasures, 2013b)

En quoi consiste le CTSIB?

Développé comme version clinique du test d’organisation sensorielle (SOT), ce test comprend six étapes :

  1. Yeux ouverts, debout à même le sol.
  2. Yeux fermés, debout à même le sol.
  3. Dôme de conflit visuel, debout à même le sol.
  4. Yeux ouverts, debout sur un coussin de proprioception en mousse (foam).
  5. Yeux fermés, debout sur un coussin de proprioception en mousse (foam).
  6. Dôme de conflit visuel, debout sur un coussin de proprioception en mousse (foam).

(Dawson et al., 2018; Domènech-Vadillo et al., 2019; RehabMeasures, 2013a; Schumway-Cook et Woollacott, 2017)

En quoi consiste le M-CTSIB?

Les étapes 3 et 6, au cours desquelles les patients étaient en condition de conflit visuel (à l’aide d’un dôme), ont été retirées dans la version modifiée, car une différence significative entre les résultats de conflit visuel et des yeux fermés n’était pas notable (Domènech-Vadillo et al., 2019; Horn et al., 2015).
Le M-CTSIB comprend donc quatre étapes :

  1. Yeux ouverts, debout à même le sol.
  2. Yeux fermés, debout à même le sol.
  3. Yeux ouverts, debout sur un coussin de proprioception en mousse (foam).
  4. Yeux fermés, debout sur un coussin de proprioception en mousse (foam).

(Dawson et al., 2018; Domènech-Vadillo et al., 2019; RehabMeasures, 2013b)

Quelles sont les qualités métrologiques du M-CTSIB?

Les qualités proposées ci-dessous sont valables pour les personnes âgées vivant dans la communauté.

QualitésDescription
Validité Le M-CTSIB a démontré une excellente validité chez les adultes atteints de troubles vestibulaires. Il est toutefois recommandé que l’outil ne soit pas le seul déterminant pour identifier les troubles vestibulaires.
Sensibilité La sensibilité du M-CTSIB pour identifier les personnes âgées à risque de chute est faible. Ce résultat est compréhensible puisque les chutes sont multifactorielles et non seulement liées à l’équilibre de la personne.
Spécificité La spécificité du M-CTSIB est de 95 % en utilisant le Test d’organisation sensorielle comme critère de référence. Le port de chaussures et la position des pieds durant le test n’ont pas démontré d’incidences sur le plan de la spécificité bien que l’épaisseur et la densité du coussin de proprioception en mousse (foam) peuvent l’influencer.
Fidélité test-retest Le M-CTSIB a démontré une grande fidélité relativement à la stabilité des résultats dans le temps, ce qui suggère qu'il n'y a pas d'effet d'apprentissage entre les essais.
Fidélité interjuges Le M-CTSIB démontre un taux élevé de correspondance entre les résultats observés par différents évaluateurs sur les mêmes patients. La fidélité interjuges de ce test est donc excellente.

(Boulgarides, McGinty, Willet et Barnes, 2003; Carroll, Brocht, Walter, Kieffer et Johnson, 2017; Dawson et al., 2018; Domènech-Vadillo et al., 2019; Liu et al., 2018; Loughran, Tennant, Kishore et Swan, 2005; RehabMeasures, 2013b; Shumway-Cook et Woollacott, 2017; Whitney et Wrisley, 2004)

Quels sont les avantages et les limites du CTSIB et du M-CTSIB ?

Le CTSIB et le M-CTSIB mesurent le temps pendant lequel un patient peut rester debout dans une condition sensorielle particulière en tant que mesure indirecte de la quantité d'oscillation, mais est insensible aux changements subtils ou aux déficits légers (Freeman et al., 2018).

Passation et cotation du test

Comment effectuer l’évaluation du M-CTSIB pas à pas?

Voici la marche à suivre pour effectuer la version modifiée du test, puisqu’elle est dorénavant la plus fréquente.

Pour effectuer le test, l’évaluateur aura besoin d’un chronomètre et d’un coussin de proprioception en mousse (foam) de densité moyenne (Shumway-Cook et Woollacott, 2017). Il devrait aussi s’accorder de 10 à 15 minutes pour la passation complète du test.

Avant d’amorcer le test, l’évaluateur doit s’assurer que la personne évaluée adopte la bonne position : se tenir droit debout, les bras croisés sur la poitrine. Les écrits montrent que ni la position des pieds ni le port de chaussures plates n’influencent les résultats (Whitney et Wrisley, 2004; Wrisley et Whitney, 2004).

L’évaluateur doit aussi spécifier à la personne évaluée d’ouvrir les yeux (s’ils sont fermés) ou de descendre du coussin de proprioception en mousse si elle sent qu'elle tombe et qu'elle est incapable de maintenir son équilibre.

Lors de l’évaluation, l’évaluateur doit surveiller la personne évaluée pour déceler les risques potentiels de chute. Il peut se tenir près de la personne évaluée avec un bras devant et un bras derrière elle, sans la toucher.

Un maximum de trois essais de 30 secondes sont accordés pour chaque étape. L’évaluateur chronomètre le temps pendant lequel la personne évaluée maintient la position. Le temps est arrêté et noté lorsque :

  • La personne évaluée s'écarte de la position initiale bras croisés (lève les bras sur les côtés)
  • La personne évaluée ouvre les yeux pendant une condition « yeux fermés »
  • La personne évaluée bouge les pieds (fait un pas) ou a besoin d'aide manuelle pour prévenir une perte d'équilibre

(RehabMeasures, 2013b)

Un essai est réussi si la personne évaluée est capable de maintenir la position initiale de façon autonome pendant une période de 30 secondes.

Quel est le système de cotation et quelles sont les normes du CTSIB?

Les scores sont comptabilisés en additionnant le temps de maintien de la position pour chaque condition évaluée. Lorsque trois essais ont été nécessaires, on utilise le temps moyen des trois.

Temps total

Le score total maximum du CTSIB est de 180 secondes (30 secondes par essai x 6 essais).

  • Chez les personnes âgées de 60 à 69 ans, le score moyen est de 179,9 secondes.
  • Entre 70 et 79 ans, le score moyen est de 177,4 secondes.

(El-Kashlan et al., cités par RehabMeasures, 2013a)

Conditions spécifiques

Chez les personnes âgées de 65 ans et plus, le temps de maintien est de :

  • 29,5 à 30 secondes pour la condition 4
  • 12,5 à 18,5 secondes pour la condition 5
  • 18,3 à 24,2 secondes pour la condition 6

(Cohen, Blatchly et Gombash, cités par Horn et al., 2015)

L’incapacité à maintenir la position lors des conditions :

  • 2, 3 et 6 indique que la personne évaluée est visuellement dépendante et n’utilise pas d'entrées somatosensorielles pour maintenir l'équilibre lorsque les yeux sont fermés.
  • 4, 5 et 6 indique que la personne évaluée dépend d'entrées somatosensorielles pour maintenir l'équilibre.
  • 5 et 6 indique que le système vestibulaire n'est pas utilisé pour maintenir l'équilibre.
  • 3, 4, 5 et 6 indique un problème de sélection sensorielle. La personne évaluée est incapable d'adapter efficacement l'information sensorielle pour le contrôle postural.

(RehabMeasures, 2013b; Shumway-Cook et Woollacott, 2017)

À noter : Une seule chute (déséquilibre nécessitant l’arrêt de l’essai) n’est pas anormale. En revanche, deux chutes ou plus démontrent une difficulté (Shumway-Cook et Woollacott, 2017).

Références

Boulgarides, L. K., McGinty, S. M., Willet, J. A. et Barnes, C. W. (2003). Use of Clinical and Impairment-Based Tests to Predict Falls by Community-Dwelling Older Adults. Physical Therapy, 83(4), 328-339.

Carroll, A., Brocht, E., Walter, E., Kieffer, H. S. et Johnson, P. (2017). Test-Retest Reliability and Learning Effect of the Modified CTSIB Balance Protocol. International Journal of Exercise Science, 9(6), article 19.

Cohen H., Blatchly C. A. et Gombash L. L. (1993). A study of the clinical test of sensory interaction and balance. Physical Therapy, 73(6), 346-351.

Dawson, N., Dzurino, D., Karleskint, M. et Tucker, J. (2018). Examining the reliability, correlation, and validity of commonly used assessment tools to measure balance. Health Science Reports, 1(12), e98.

Domènech-Vadillo, E., Aguilera-Aguilera, G., Sánchez-Blanco, C., Batuecas-Caletrio, Á., Guajardo, C., Pérez, N., Trinidad-Ruiz, G., Gimeno, C., Rama, J., Rossi-Izquierdo, M., San-Roman-Rodriguez, E., Patiño-Castiñeira, B., Espinosa-Sanchez, J. M., Matiñó, E., Barona, R., Krstulovic, C., Benitez-Rosario, J., Santandreu, E., Zuma, E., Maia, F. C., de Sande, M. G. Á., Valldeperes, A. et Rey-Martínez, J. (2019). Normative data for static balance testing in healthy individuals using open source computerized posturography. European Archives of Oto-Rhino-Laryngology, 276(1), 41-48.

Freeman, L., Gera, G., Horak, F. B., Blackinton, M. T., Besch, M. et King, L. (2018). The Instrumented Test of Sensory Integration for Balance: A Validation Study. Journal of Geriatric Physical Therapy, 41(2), 77-84.

Horn, L. B., Rice, T., Stoskus, J. L., Lambert, K. H., Dannenbaum, E. et Scherer, M. R. (2015). Measurement Characteristics and Clinical Utility of the Clinical Test of Sensory Interaction on Balance (CTSIB) and Modified CTSIB in Individuals with Vestibular Dysfunction. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 96(9), 1747-1748.

Liu, B., Leng, Y., Zhou, R., Liu, J., Liu, D., Liu, J., Zhang, S. L. et Kong, W. J. (2018). Foam pad of appropriate thickness can improve diagnostic value of foam posturography in detecting postural instability. Acta Oto-Laryngologica, 138(4), 351-356.

Loughran, S., Tennant, N., Kishore, A. et Swan, I. R. C. (2005). Interobserver reliability in evaluating postural stability between clinicians and posturography. Clinical Otolaryngology, 30(3), 255-257.

RehabMeasures. (2013a). Clinical Test of Sensory Interaction on Balance. AbilityLab. https://www.sralab.org/rehabilitation-measures/clinical-test-sensory-interaction-balance-vedge

RehabMeasures. (2013b). Modified Clinical Test of Sensory Interaction on Balance. AbilityLab. https://www.sralab.org/rehabilitation-measures/modified-clinical-test-sensory-interaction-balance

Shumway-Cook, A. et Horak, F. B. (1986). Assessing the influence of sensory integration on balance. Suggestions from the field. Physical Therapy, 66(10), 1548-1550.

Shumway-Cook, A. et Woollacott, M. H. (2017). Motor Control: Translating Research Into Clinical Practice (5e éd.). Wolters Kluwer.

Whitney, S. L. et Wrisley, D. M. (2004). The Influence of Footwear on Timed Balance Scores of the Modified Clinical Test of Sensory Interaction and Balance. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 85(3), 439-443.

Wrisley, D. M. et Whitney, S. L. (2004). The Effect of Foot Position on the Modified Clinical Test of Sensory Interaction and Balance. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 85(2), 335-338.

© 2020, Consortium national de formation en santé (CNFS) – Volet Université d’Ottawa. Tous droits réservés.

Recherche