Test chronométré du lever de chaise de Mathias (TUG)

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Image d'une infirmière aidant une personne âgée à se déplacer avec sa marchette.

Description de l’outil

Quelles sont les caractéristiques du TUG?

CaractéristiquesDétails
Nom de l’outil Test chronométré du lever de chaise de Mathias (Timed Up and Go). Il existe diverses versions de ce test : Timed Up and Go Dual Task; Timed Up and Go (Cognitive); Timed Up and Go (Motor); Timed Up and Go (Manual) (site Rehab measures)
Acronyme TUG
Concepteurs Version initiale sans chronomètre
Mathias, S. L., Nayak, U. S. et Isaacs, B. (1986). Balance in elderly patient: The “Get-up and Go” test. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 67 (6), 387-389. 

Version modifiée chronométrée
Podsiadlo, D. et Richardson, S. (1991). The Timed “Up & Go”: A test of basic functional mobility for frail elderly persons. Journal of the American Geriatric Society, 39 (2), 142-148.
Année de publication Publié en 1986 (sans chronomètre)
Format Test pratique de transfert et de marche 
Coût d’achat Gratuit
Coût d’utilisation Gratuit
Formation requise Aucune formation requise
Test (PDF) Disponible dans ce site avec l’autorisation de l’Institut national de santé publique du Québec, cliquez ici.

Disponible en ligne : Trousse des outils de dépistage et d’évaluation pour : La prévention des chutes dans un continuum de services pour les ainés vivant à domicile - Guide d’implantation 2007 

Auteurs : Bégin, Claude, Boudreault, Valois et Sergerie, Diane

Quel est l’objet d’évaluation du TUG?

Le test chronométré du lever de chaise de Mathias a été conçu pour mesurer l’équilibre dynamique chez les personnes âgées vivant en communauté (Alexandre, Débora M. Meira, Natália C. Rico et Mizuta, 2012). Il permettra de dépister les personne à risque de chute (Barry, Galvin, Keogh, Horgan et Fahey, 2014; Schoene et al., 2013; Vance, Healy, Galvin et French, 2015) et d’évaluer la vitesse de marche et la mobilité fonctionnelle (Beauchet et al., 2011; Rehabilitation Measures, 2014).

En quoi consiste le TUG?

Dans ce test, la personne doit se relever de la position assise et marcher à trois mètres de la chaise pour ensuite revenir sur ses pas (tourne à 180 degrés) et s’assoir de nouveau. Le temps que la personne met à accomplir cette activité est chronométré par l’évaluateur.

Quelles sont les qualités métrologiques du TUG?

QualitésDescription
Validité La validité de critère du TUG a été documentée en comparant les résultats obtenus avec ce test et ceux obtenus avec le Berg (r = - 0,66), auprès de personnes âgées vivant dans la communauté (Hofheinz et coll., 2010).
Sensibilité La sensibilité du TUG est excellente pour déterminer les personnes qui ne sont pas à risque de chute (93.3 %) Shumway-Cook et coll., 2000).
Spécificité La spécificité du TUG est bonne pour différencier les personnes qui sont à risque de chute de celles qui ne le sont pas (80 %) (Shumway-Cook et coll., 2000).
Fidélité test-retest La fidélité test-retest du TUG est jugée excellente (r = 0,98), ce qui en fait une bonne mesure du changement (Hofheinz et coll., 2010). 
Fidélité interjuges Les études qui se sont penchées sur la fidélité interjuges pour le TUG la décrivent comme excellente, avec des coefficients de corrélation variant de 0,80 à 0,99 (Beauchet et coll., 2011; Herman et coll., 2011).

Quels sont les avantages et les limites du TUG?

Le TUG a l’avantage d’être facile à comprendre et à exécuter par les personnes évaluées. Il requiert peu de temps et de matériel pour les évaluateurs (Alexandre et al., 2012; Beauchet et al., 2011). Ceci dit, il existe plusieurs variations dans les écrits sur la façon d’effectuer le test (position de départ, arrêt du chrono lorsque le patient touche le fessier ou le dos au dossier de la chaise, vitesse de marche confortable ou maximale…) ce qui peut influencer les scores. Les scores seuils varient aussi d’une étude à l’autre (Barry et al., 2014; Beauchet et al., 2011).

Le TUG permet de bien identifier les individus ayant des antécédents de chutes. Par contre, sa sensibilité et sa spécificité étant plutôt basses, le test ne permet pas de bien discriminer ceux qui ont un risque élevé ou moindre de chute lorsqu’il est employé seul (Barry et al., 2014). L’ajout de tâches cognitives pendant le test améliore considérablement cet aspect (Barry et al., 2014; Vance et al., 2015).

En général, ce test est plus utile pour prédire le risque de chute chez les personnes qui sont moins autonomes, le défi étant plus grand (Schoene et al., 2013).

Passation et cotation du test

Comment effectuer l’évaluation du TUG pas à pas?

Pour effectuer le TUG, l’évaluateur aura besoin d’un chronomètre précis au centième de seconde, d’un ruban à mesurer et d’une chaise avec appui-bras d’une hauteur de 44 à 47 cm. Il devrait s’accorder environ cinq minutes pour la passation complète du test.

Avant d’amorcer le test, l’évaluateur doit installer le parcours : placer la chaise contre un mur pour la stabiliser et tracer une ligne au sol à une distance de trois mètres de la chaise dans un endroit sans obstacles. Il s’assure que la personne évaluée porte ses souliers habituels et indique les directives générales de l’évaluation, en l’occurrence de se lever de la position assise (avec l’appui-bras ou l’aide de ses mains sur ses cuisses), de marcher à une vitesse confortable jusqu’à la ligne de trois mètres, de tourner à 180 degrés, de revenir sur ses pas et de s’assoir de nouveau. Le patient a droit à un essai non chronométré afin de se familiariser avec le test avant d’effectuer l’essai coté. S’il utilise une aide à la marche durant l’essai pratique, il devra l’utiliser de nouveau lors de l’essai chronométré coté.

Lors de l’évaluation, la personne évaluée doit être assise, le dos bien appuyé au dossier de la chaise. L’évaluateur doit donner les directives suivantes : « À la commande GO, vous devrez vous lever, marcher trois mètres à une vitesse confortable, vous retourner et revenir vous assoir sur la chaise le dos appuyé.1-2-3
Go! ». Il doit démarrer le chronomètre à « Go » et l’arrêter quand le dos de la personne touche au dossier de la chaise. L’évaluateur doit ensuite inscrire le temps que la personne évaluée a mis à effectuer l’activité et noter sa perception du risque de chute sur une échelle de 1 à 5, où 1 indique un risque normal et 5 un risque très élevé.

(Alexandre et al., 2012; Barry et al., 2014; Murphy et Lowe, 2013; Rehabilitation Measures, 2014; Tremblay et al., 2004).

Quel est le système de cotation et quelles sont les normes du TUG?

Les scores au TUG sont comptabilisés par le temps qu’a mis la personne évaluée à effectuer le parcours et la note, sur l’échelle de 1 à 5, donnée pour le risque de chute perçu par l’évaluateur. Voici comment différent chercheurs suggèrent d’interpréter les résultats :

Moins de 13,5 secondes :
Faible risque de chute; la personne a une bonne vitesse de marche et une bonne mobilité fonctionnelle

13,5 secondes ou plus :
Haut risque de chute; la personne n’a pas une bonne vitesse de marche, ni une bonne mobilité fonctionnelle

(Alexandre et al., 2012; Barry et al., 2014; Shumway-Cook et al., 2000 cités dans Rehab Measures 2014).

Lors de l’évaluation des personnes âgée vivant dans la communauté et atteintes de divers facteurs de comorbidité (hypertension, arthrite, diabète, douleur lombaire, etc.), les normes sont les suivantes :

60 et 69 ans :
Le score moyen pour les hommes et les femmes est de huit secondes

70 à 79 ans :
Le score moyen pour les hommes et les femmes est de neuf secondes

80 à 89 ans :
Le score moyen est de onze secondes pour les femmes et de dix secondes pour les hommes

(Steffen et al., 2002 cités dans Rehab Measures 2014)

Voyons maintenant comment effectuer la passation de ce test.

Références

Alexandre, T. S., Débora M. Meira, Natália C. Rico et Mizuta, S. K. (2012). Accuracy of timed up and go test for screening risk of falls among community- dwelling elderly acurácia do timed up and go test para rastrear risco de quedas em idosos da comunidade. Revista Brasileira De Fisioterapia, 16(5), 381.

Barry, E., Galvin, R., Keogh, C., Horgan, F. et Fahey, T. (2014). Is the timed up and go test a useful predictor of risk of falls in community dwelling older adults: A systematic review and meta- analysis.(research article)(report). BMC Geriatrics, 14, 14.

Beauchet, O., Fantino, B., Allali, G., Muir, S., Montero-Odasso, M. et Annweiler, C. (2011). Timed up and go test and risk of falls in older adults: A systematic review. The Journal of Nutrition, Health & Aging, 15(10), 933-938. doi:10.1007/s12603-011-0062-0

Bégin, C., Boudreault, V. et Sergerie, D. (2007). Trousse des outils de dépistage et d’évaluation pour : La prévention des chutes dans un contiuum de services pour les ainés vivant à domicile -Guide d’implantation

Murphy, K. et Lowe, S. (2013). Improving fall risk assessment in home care: Interdisciplinary use of the timed up and go ( TUG). Home Healthcare Nurse, 31(7), 389. doi:10.1097/NHH.0b013e3182977cdc

Rehabilitation Measure. (2014). Rehab measures: Timed up and go. Récupéré de : http://www.rehabmeasures.org/Lists/RehabMeasures/DispForm.aspx?ID=903 

Schoene, D., Wu, S. M. ‐, Mikolaizak, A. S., Menant, J. C., Smith, S. T., Delbaere, K. et Lord, S. R. (2013). Discriminative ability and predictive validity of the timed up and go test in identifying older people who fall: Systematic review and meta‐ analysis. Journal of the American Geriatrics Society, 61(2), 202-208. doi:10.1111/jgs.12106

Vance, R. C., Healy, D. G., Galvin, R. et French, H. P. (2015). Dual tasking with the timed “up & go” test improves detection of risk of falls in people with parkinson disease.(research report)(report).95(1), 95.

Sources secondaires et autres

Ayan, C., Cancela, J. M., Gutiérrez, A. and Prieto, I. (2013). Influence of the cognitive impairment level on the performance of the Timed “Up & Go” Test (TUG) in elderly institutionalized people. Archives of Gerontology and Geriatrics, 56 (1), 44-49.

Herman, T., Giladi, N. and Hausdorff, J. (2011). Proprieties of the “Timed Up and Go” Test: More than Meets the Eye. Gerontology, 57 (3), 203-210.

Mathias, S., Nayak, U. S. L. and Issacs, B. (1986). Balance in elderly patient: The “Get-up and Go” test. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 67 (6), 387-389.

Podsiadlo, D. and Richardson, S. (1991). The Timed “Up & Go”: A test of basic functional mobility for frail elderly persons. Journal of the American Geriatric Society, 39 (2), 142-148.

Rehab Measures (2014). Rehab Measures: Timed Up and Go. Récupéré de http://www.rehabmeasures.org/Lists/RehabMeasures/DispForm.aspx?ID=903

Shumway-Cook, A., Brauer, S. and Woollacott, M. (2000). Predicting the probability for falls in community-dwelling older adults using the Timed “Up & Go” Test. Physicla Therapy, 80 (9), 896-903.

Tremblay, L. E., Savard, J., Casimiro, L. et Tremblay, M. (2004). Répertoire des outils d’évaluation en français pour la réadaptation. Ottawa, ON : Regroupement des intervenantes et intervenants francophones en santé et en services sociaux de l’Ontario.

© 2019, Consortium national de formation en santé (CNFS) – volet Université d’Ottawa. Tous droits réservés.

Recherche