Protocole d’évaluation de la sécurité à domicile (PESAD)

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Description de l’outil

Quelles sont les caractéristiques du PESAD?

Le PESAD est la version en français du SAFER HOME v3. Il est dédié spécifiquement à l’évaluation de la sécurité des personnes qui résident à domicile. Il permet de détecter les risques vécus par la personne et de proposer des adaptations pour diminuer, voire faire disparaître, ces risques.

Test PESAD

CaractéristiquesDétails
Nom de l’outil Protocole d’évaluation de la sécurité à domicile; version en français du SAFER-HOME v3 (Safety Assessment of Function and the Environment for Rehabilitation – Health Outcome Measurement and Evaluation).
Acronyme PESAD
Concepteurs Le PESAD et le SAFER HOME sont publiés par le VHA Health Care au : http://www.vha.ca/publications-for-sale, Toronto, ON, Canada. Le SAFER HOME v3 a été conçu par T. Chiu, R. Oliver, P. Ascott, L. Ch’un Choo, T. Davis, A. Gaya, P. Goldsilver, M. McWhirter et L. Letts. 
Traducteurs Une équipe du programme d’ergothérapie de l’Université d’Ottawa (M. Hébert, A. Brasset-Latulippe, S. Bourgault-Côté, V. Meilleur, I. Matte et A. Zamor) en a fait la traduction, selon la méthode de Vallerand, produisant ainsi le PESAD.
Année de publication Publié en 2008
Format Questionnaire et outil d’observation relatifs aux activités quotidiennes et aux contextes de ces activités, pour évaluer les risques encourus par les personnes. Il est composé d’un manuel de passation d’un peu plus de 100 pages et d’une grille de cotation. 
Coût d’achat 100 $
Coût d’utilisation Le coût d’achat inclut les formulaires de cotation. L’utilisation n’engendre donc pas de coûts supplémentaires.
Formation requise L’évaluateur se forme en lisant le manuel du PESAD.
Test (PDF) Voir le formulaire de commande dans le site proposé antérieurement.

Quel est l’objet d’évaluation du PESAD?

Tout comme le SAFER-HOME, le PESAD a pour objet d’évaluer la sécurité à domicile. Il permet de déterminer la capacité d’une personne à accomplir de façon sécuritaire ses activités quotidiennes à son domicile, selon les spécificités et la qualité de son environnement, puis de dresser un portrait détaillé des risques présents dans la vie de cette personne et de proposer diverses alternatives pour améliorer la sécurité et diminuer les risques (Hébert et al., 2008). Il peut être utilisé pour assurer le suivi des recommandations ou pour déterminer la progression du niveau de sécurité de la personne.

En quoi consiste le PESAD?

Le manuel du PESAD offre toutes les informations requises pour l’évaluation et la cotation des 74 éléments qui y sont proposés, regroupés en 11 catégories : situation de vie (3 énoncés), mobilité (10 énoncés), dangers environnementaux (13), cuisine (8), activités domestiques (9), alimentation (2), soins personnels (8), salle de bain et toilette (11), médicaments, dépendances et abus, (3) loisirs (1), communication et gestion de l’horaire (3) et errance (3). Pour chacun des 74 éléments, l’évaluateur retrouve : 1) une liste de questions ou d’objets d’observation qui lui permettent de documenter les capacités de la personne et le niveau de sécurité ou de risque dans l’accomplissement de ses activités quotidiennes; 2) une échelle de cotation des risques observés; et 3) une liste de recommandations relatives aux risques observés pour chacun des 74 éléments. L’échelle de cotation propose quatre niveaux relativement aux risques : 0 pour « aucun problème identifié »; 1 pour un « problème léger »; 2 pour un « problème modéré »; et 3 pour un « problème sévère ». Il est possible de voir en exemple, dans la version en anglais qui est identique à la version en français, de ce qui est proposé pour l’évaluation de quelques éléments au :

http://www.vha.ca/wp-content/uploads/2015/07/samplepage-page44.pdf 

Les résultats sont inscrits dans une grille de cotation de quatre pages qui permet de faire une synthèse des risques observés et d’inscrire tout commentaire que l’évaluateur jugerait pertinent :

http://www.vha.ca/wp-content/uploads/2015/07/samplepage-figure1.pdf 

Hormis le manuel, la grille de cotation et un crayon pour la compléter, aucun autre matériel n’est requis pour réaliser le processus d’évaluation. Le PESAD n’est pas standardisé, à savoir que la démarche précise d’évaluation de chacun des 74 éléments n’est pas prescrite, mais suggérée, et que la présence de questions à soulever avec la personne à évaluer ne constitue pas un verbatim. Le PESAD s’adapte aux contextes de la personne, de l’évaluateur et de l’évaluation.

Quelles sont les qualités métrologiques du PESAD?

L’évaluateur voudra s’assurer que tous les risques présents dans la vie de la personne soient identifiés et considérés dans l’intervention, et que le suivi permette de discerner tout changement qui pourrait prendre place, soit la diminution ou la disparition de certains risques, ou l’apparition de nouveaux.

QualitésDescription
Validité du contenu Les études réalisées pour le SAFER-HOME, lors de sa conception, ont permis de démontrer que le concept de sécurité y est largement couvert (Oliver, Blathwayt, Brackley et Tamaki, 1993; Letts et Marshall, 1994; Letts et Marshall, 1995; Chiu, Oliver, Marshall et Letts, 2001; Chiu et Oliver, 2006). La validité de contenu du PESAD a été étudiée et évaluée par un comité d’experts pendant le processus de traduction et de validation transculturelle (Hébert et al., 2009). L’évaluateur qui utilise le PESAD peut donc anticiper que son évaluation de la sécurité couvrira tous les aspects de ce concept.
Fidélité test-retest Au cours du processus de validation transculturelle, la fidélité test-retest du PESAD a été étudiée auprès d’ergothérapeutes qui devaient évaluer le même « sujet » à deux reprises. Les résultats ont démontré que la fidélité test-retest était excellente : coefficient de corrélation de 0,97 (p<0,0001) entre les résultats aux deux temps d’évaluation (Hébert et al., 2008). L’évaluateur pourra donc compter sur la stabilité des résultats dans le temps si la situation de la personne ne change pas et sur l’indication d’un changement si le score de la personne change.
Fidélité interjuges Au cours du processus de validation du PESAD, la fidélité pour la stabilité des résultats entre les juges a aussi été étudiée. La comparaison des résultats entre les juges a offert de bons résultats, soit des coefficients de corrélation variant de 0,69 à 0,93 (p<0,0001) entre les évaluateurs pour l’ensemble des sous-sections. Il a tout de même été observé qu’il est possible pour un évaluateur de percevoir un risque comme plus important ou exigeant une action plus urgente que ne le jugerait un autre évaluateur. 

Quels sont les avantages et les limites du PESAD?

Le PESAD regroupe un ensemble important d’éléments à évaluer et les diverses études de validité ont démontré qu’il couvre bien le concept de sécurité. Cet aspect de la vie des personnes âgées est un déterminant important de leur santé et de leur qualité de vie. Il est donc particulièrement important pour l’évaluateur d’avoir l’assurance d’en évaluer tous les aspects. Le PESAD est facile à utiliser grâce à son Manuel d’instruction très complet, il est peu coûteux et demande peu de matériel. De nombreuses études en ont démontré les qualités, assurant ainsi à l’évaluateur des résultats rigoureux.

L’évaluation à l’aide du PESAD ne s’improvise pas, le processus étant assez long et les indices de risque nombreux. L’évaluateur doit prendre connaissance des étapes d’évaluation proposées et bien saisir la nature de chacun des 74 éléments qui doivent être évalués. Le PESAD n’est pas standardisé, à savoir que la démarche précise d’évaluation de chacun des éléments n’est pas prescrite et que la présence de questions à soulever avec la personne à évaluer constitue un guide et non pas un verbatim. L’évaluateur doit donc prévoir un temps de préparation assez long lors de la première utilisation de l’outil.

Passation et cotation du test

Comment effectuer le PESAD pas à pas?

L’évaluateur se présente au domicile de la personne avec la grille de cotation et le Manuel d’instruction. En présence de la personne, il évalue l’ensemble des éléments proposés, soit en questionnant la personne, soit en l’observant faire certaines activités relatives aux éléments à évaluer. L’évaluation peut se faire en une visite ou plusieurs, selon le contexte et les capacités de la personne. La cotation et la rédaction des recommandations se font dans un second temps, après la visite.

Le temps de passation sera grandement tributaire des capacités de la personne et de la présence de risques dans l’environnement. Lors de l’étude des qualités métrologiques du PESAD, l’évaluation complète d’une personne ayant des incapacités mineures et dans un environnement relativement sécuritaire a pu être réalisée en 90 minutes. Le temps requis pour compléter les notes d’évaluation, la cotation, l’interprétation des résultats et la rédaction des recommandations s’est avéré de même durée. On doit prévoir une visite subséquente pour présenter les recommandations à la personne qui a été évaluée. La vidéo qui suit propose un exemple de la passation du PESAD.

Quel est le système de cotation et quelles sont les normes du PESAD?

Quand tous les éléments ont été évalués, l’évaluateur additionne le nombre d’éléments inscrit dans chacun des niveaux de risque de l’échelle de cotation pour chacune des sous-catégories. Selon la méthode proposée dans le manuel, le nombre d’éléments dans chacun des niveaux de risque est pondéré pour en arriver à un score global total. Ce score total est une simple indication du niveau global de risque au moment de l’évaluation et il sera utilisé principalement pour suivre l’amélioration ou la dégradation de la sécurité. Le score total obtenu avec le PESAD n’est pas un indicateur absolu ou précis de dangerosité ou de sécurité de la personne à domicile et on ne propose aucune norme ou aucun score seuil avec l’outil. La méthode de cotation et d’interprétation des résultats est expliquée en détail, avec quelques exemples, dans le manuel de l’outil, au chapitre 2.

Pour la personne qui sera évaluée, le score obtenu avec le PESAD n’aura pas vraiment d’importance. Ce sont principalement les recommandations qui suivront l’évaluation, pour chacun des éléments jugés problématiques, qui seront utiles et pertinentes.

Pour l’évaluateur, le score total obtenu suivant l’évaluation pourra être un indicateur intéressant quant au suivi de la sécurité globale de la personne. Les scores différentiels pourront être des indicateurs de l’attention à porter à la situation de la personne quand il est question de sa sécurité. Les scores aux sous-catégories, selon les niveaux de risque, pourront être utiles pour la planification d’une intervention qui visera à améliorer la sécurité de la personne dans son domicile et à déterminer les secteurs qui demandent une intervention prioritaire, alors que le risque sera jugé plus élevé.

Voyons maintenant comment effectuer la passation et la cotation de ce test.
(Nous vous suggérons d’imprimer le test pour être en mesure de bien suivre durant le visionnement de la vidéo).

 

Références

Brasset-Latulippe, A.G., Al-Hazzouri, Hébert, M., Bourgault-Coté, S. et Meilleur, V. (2010). Pour une démarche rigoureuse de l’ergothérapeute en matière de sécurité à domicile chez les aînés. Actualités ergothérapiques, 12(2), 8-10.

Chiu, T., & Oliver, R. (2006). Factor Analysis and Construct Validity of the SAFER-HOME. Occupational Therapy Journal of Research, 26(4), 132-142.

Chiu, T., Oliver, R., Ascott, P., Ch’un Choo, L., Davis, T., Gaya, A., Goldsilver, P., McWhirter, M., & Letts, L. (2006). Safety Assessment of Function and the Environment for Rehabilitation Health Outcome Measurement and Evaluation. Instruction manual. Toronto: COTA Health.

Chiu, T., Oliver, R., Marshall, L., & Letts, L. (2001). Safety Assessment of Function and the Environment for Rehabilitation (SAFER) Tool Manual. Toronto, Ont.: COTA Comprehensive Rehabilitation and Mental Health Services.

Hébert, M., Brasset-Latulippe, A., Bourgault-Coté, S., Meilleur, V., Matte, I. et Zamor, A. (2008). Manuel du Protocole d’évaluation de la sécurité à domicile (PESAD). Toronto ; Cota Health.

Hébert, M., Brasset-Latulippe, A., Bourgault-Coté, S., Meilleur, V., Zamor, A. & Chiu, T. (2009). Manuel du Protocole d’évaluation de la sécurité à domicile (PESAD) : Version francophone du SAFER-HOME v. 3. Francophonies d’Amérique, 28, 213-233.

Letts, L., & Marshall, L. (1995). Evaluating the Validity and Consistency of the SAFER Tool. Physical and Occupational Therapy in Geriatrics, 13(4), 49-66.

Letts, L., Scott, S., Burtney, J., Marshall, L., & McKean, M. (1998). The Reliability and Validity of the Safety Assessment of Function and the Environment for Rehabilitation (SAFER Tool). British Journal of Occupational Therapy, 61(3), 127-132.

Oliver, R., Blathwayt, J., Brackley, C., & Tamaki, T. (1993). Development of the Safety Assessment of Function and the Environment for Rehabilitation (SAFER) tool. Canadian Journal of Occupational Therapy, 60(2), 78-82.

Oliver, R., Chiu, T., Marshall, L., & Goldsilver, P. (2003). Home safety assessment and intervention practice. International Journal of Therapy and Rehabilitation, 10, 144-50.

Vallerand, R.J. (1989). Vers une méthodologie de validation trans-culturelle de questionnaires psychologiques : implications pour la recherche en langue française. Canadian Psychology/Psychologie Canadienne, 30(4), 662-680.

© 2019, Consortium national de formation en santé (CNFS) – volet Université d’Ottawa. Tous droits réservés.

Recherche