QUE M'OFFRE LA VILLE ?

Histoire

Image

Les Dénés sont le premier peuple autochtone à s’installer aux Territoires du Nord-Ouest. Au 17siècle, les premiers Européens français s’y établissent et accélèrent le développement des routes pour la traite de fourrure.

Dès le 19siècle, les Territoires du Nord-Ouest s’étendent sur la majorité du nord et de l’ouest du Canada. Toutefois, ses frontières sont modifiées et sa vaste superficie se voit réduite par la création de nouvelles provinces canadiennes dont le Manitoba en 1870, la Saskatchewan en 1880 et le Yukon en 1898, lorsque celles-ci adhèrent à la confédération. Une partie du nord du Québec et de l’Ontario appartient aussi aux Territoires du Nord-Ouest jusqu’en 1912. La superficie des TNO est de nouveau modifiée en 1999 lorsque sa partie Est est cédée au Nunavut.

Vers les années 1930, la découverte de l’or à Yellowknife fait de celle-ci une ville minière. Elle est nommée capitale des Territoires du Nord-Ouest en 1967. Par ailleurs, elle est aujourd’hui reconnue comme la capitale nord-américaine du diamant grâce à la présence de plusieurs mines à proximité.

(Spectacular Northwest Territories, s.d.; City of Yellowknife, 2014a; FFT, 2016a ; Monitz, s.d. ; King, s.d.)

Culture

Image

Les croyances, les traditions et les mœurs des anglophones et des peuples autochtones de la région définissent la culture de la ville de Yellowknife.

Fait intéressant

drapeau franco tnois 2Le drapeau franco-ténois a été hissé pour la première fois en 1992. Voici ce que signifient les couleurs et les symboles :

  • Bleu : l’héritage francophone
  • Butte blanche : la neige
  • La courbe : le 60eparallèle (les Territoires du Nord-Ouest se situent au-dessus de ce parallèle)
  • Ours polaire : la nature et la liberté
  • Flocon et fleur de lys : la communauté francophone et ses racines nordiques

(Commissariat aux langues officielles, s.d.)

Données socio-démographiques

Image

La ville de Yellowknife comptait près de 19 000 habitants lors du recensement de 2016, dont près de 75 % sont âgés de 15 à 64 ans (Statistique Canada, 2017). L’anglais est la langue la plus souvent parlée. Au recensement de 2016, plus de 77 % de la population de Yellowknife indiquait l’anglais comme langue maternelle, 15 % une langue autochtone et 3 % le français (Statistique Canada, 2017). 

Le salaire moyen annuel d’un résident de Yellowknife se situe à 67 629 $ par année, représentant 20 000 $ de plus que la moyenne canadienne. En revanche, le coût de l’électricité est le plus élevé au Canada (Gleeson, 2018).

Fait intéressant

Aux Territoires du Nord-Ouest, il y a 11 langues officielles, dont le français. Bien que les francophones soient peu nombreux, la grande majorité d’entre eux résident dans la capitale territoriale ainsi qu’à Fort Smith, Hay River et Inuvik. Le français est devenu une langue officielle en 1984 (Moffitt et Mercer, 2015 ; FFT, 2016a).

Santé et réalités sociales

Image

Il existe plusieurs services de santé et services sociaux à Yellowknife dont la plupart sont offerts par l’Administration des services de santé et des services sociaux de Yellowknife. La population peut avoir recours à des banques alimentaires, aux services des centres d’hébergement pour personnes itinérantes ou femmes violentées, aux services de protection à l’enfance, de santé mentale et de traitement de la toxicomanie. Néanmoins, un nombre important d’Inuits habitant les régions rurales des Territoires du Nord-Ouest doivent se rendre à Yellowknife pour profiter de ces services de santé qui ne sont pas disponibles dans leurs communautés. 

La moyenne d’âge des habitants de Yellowknife se situant à 35,5 ans, les problématiques de santé liées au vieillissement sont peu présentes. La ville compte toutefois plusieurs personnes itinérantes (Falvo, 2011) ou aux prises avec des problèmes de toxicomanie. Le diabète, les problèmes cardiovasculaires et respiratoires, les cancers et le taux d’obésité sont également des conditions de santé fréquemment observées chez les Inuits des territoires canadiens (Canadian Polar Commission, 2014). Ces derniers présentent aussi des taux plus élevés de suicide et de mortalité infantile en comparaison avec le reste de la population du Canada (Institut canadien d’information sur la santé, cité dans Lavoie et Gervais, 2012).

La vie au quotidien

Climat

Image

Au printemps et à l’été, Yellowknife est la ville la plus ensoleillée au Canada, les températures oscillant entre 8 et 21 °C alors qu’en hiver, elles se situent plutôt entre -18 et - 30 °C (MétéoMédia, 2018).

Transport

Image

Depuis 1960, Yellowknife est accessible par le réseau routier. Les propriétaires de véhicules doivent utiliser le traversier durant l’été et emprunter le pont de glace en hiver. Plusieurs compagnies aériennes desservent aussi la population des Territoires du Nord-Ouest, l’aéroport étant situé à environ 15 minutes en voiture du centre-ville.

Les déplacements urbains sont facilités par un service de transport en commun du lundi au samedi entre 7 h 10 et 19 h 25. Il n’y a pas de service le dimanche ou les jours fériés (City of Yellowknife, 2014b). Le coût d’un billet (aller) est de 3 $. Les services de taxi disponibles 24 heures sur 24 favorisent aussi les déplacements.

Finalement, on peut louer un vélo pour se promener en ville.

Alimentation

Image

Le coût des aliments aux Territoires du Nord-Ouest peut être jusqu’à quatre fois plus élevé que dans les villes du sud du pays. Toutefois, à Yellowknife, le coût de la nourriture est comparable à celui des autres grandes villes canadiennes. À titre d’exemple, une douzaine d’œufs coûte environ 2,69 $ tandis que quatre litres de lait coûtent 4,69 $.

Les chaînes de restauration rapide y sont bien établies. Parmi les plus populaires, notons Tim Hortons, Subway, McDonald’s, le Wildcat Café et le Gold Range Bar.

Hébergement

Image

La ville compte des hôtels, gîtes et motels où peuvent loger les visiteurs. Les coûts de location des maisons et des appartements sont élevés. À titre d’exemple, le prix moyen d’un appartement d’une chambre à coucher est d’environ 1 500 $ par mois (Numbeo, 2018).

Fait intéressant

La première école francophone ouvre ses portes en 1989 dans une petite salle de classe à l’intérieur de l’école anglophone. Les francophones emménagent dans leur propre école en 1999. En 2000, une commission scolaire francophone est mise sur pied (FFT, 2016b).

Loisirs

Activités

Les gens de Yellowknife accordent une grande importance aux activités de plein air. Selon la saison, il est possible de faire de la randonnée, du canoë, du kayak, de la pêche, de la motoneige, du ski cerf-volant et du traîneau à chiens. 

Plusieurs festivals et activités sont organisés tout au long de l’année. En voici un aperçu :

  • Long John Jamboree (Mars)
  • Frostbite 50 (Mars)
  • Gumboot Rally (Avril)
  • NorthWords Writers Festival (Juin)
  • The Yellowknife Farmers’ Market (Juin)
  • Folk on the Rocks (Juillet)
  • NWT Pride (Août)
  • Yellowknife International Film Festival (Octobre)

Liens pertinents

Informations pratiques sur le logement, le transport et les activités, consultez le site :

Informations touristiques et culturelles, consultez le site :

Informations sur les ressources francophones et la francophonie, consultez le site :

Informations au sujet de la santé et des services sociaux, consultez le site :

© 2022, Consortium national de formation en santé (CNFS) – Volet Université d’Ottawa. Tous droits réservés.

Recherche