QUE M'OFFRE LA VILLE ?

Histoire

Image

La région ouest du Lac Ontario, où est aujourd’hui située Hamilton, est habitée depuis près de 6 000 ans. Il y a environ 650 ans, une nation iroquoise s’y installe. D’abord connue sous le nom d’Attiwandaronk par les Hurons, cette nation sera plus tard rebaptisée par les Européens. Son peuple deviendra alors les Neutres.

En 1650, les Iroquois, jusqu’alors en guerre contre les Hurons, tournent leur attention vers les Neutres et les éliminent. Les Mississaugas occupent ensuite le territoire, qui devient un centre important de traite des fourrures. Cela dure plus d’un siècle.

Après la bataille des Plaines d’Abraham en 1759, l’influence des Français prend fin et ils sont remplacés par les Anglais. Vers la fin des années 1790, la Couronne s’affaire à acheter les terres des Mississaugas pour y attirer des loyalistes, mais la croissance de la population demeure lente.

C’est en 1815 qu’arrive George Hamilton au petit village, alors nommé Head of the Lake. Il s’y procure une maison et des centaines d’acres de terres, qu’il revendra ensuite aux nouveaux arrivants. C’est Hamilton qui commence à aménager la ville et à y tracer des rues. L’année suivante, la ville est rebaptisée en son honneur et devient le siège administratif du district.

À la fin des années 1820, la ville connaît un important essor, lorsqu’un canal permettant d’atteindre la baie de Burlington et les routes de l’escarpement du Niagara est construit. La ville devient alors une importante zone portuaire.

Au cours des XIXe et XXe siècles, de nombreuses industries voient le jour dans la ville. On y verra notamment des fonderies et des usines de couture y être construites. Lors des deux guerres mondiales, c’est le matériel de guerre qui sera le centre d’activité.

Après la Seconde Guerre mondiale, la majorité des usines se convertissent pour produire des électroménagers, des automobiles ou des produits de construction résidentielle.

Dans les années 1960, les usines de textiles et de tricot ferment leurs portes alors que l’industrie de la sidérurgie fait face à la concurrence croissante. Les aciéries de la ville doivent alors réduire leurs effectifs de moitié. Cependant, Hamilton demeure le plus gros producteur d’acier du pays.

(Weaver, 2019; Fédération canadienne des communautés francophones et acadienne du Canada [FCFA], 2018)

Culture

Image

Diverses institutions artistiques et culturelles, sportives, économiques, municipales/régionales et communautaires sont présentes à Hamilton. La ville jouit donc d’une grande diversité culturelle (Réseau de soutien à l’immigration francophone de la région Centre-Sud-Ouest de l’Ontario, n.d.).

La ville de Hamilton est la cinquième région accueillant le plus d’immigrants au pays, la majorité provenant de l’Europe et de l’Asie (Gouvernement de l’Ontario, 2017; Statistique Canada, 2019). De plus, elle est dorénavant désignée comme communauté francophone accueillante pour les immigrants d’expression française (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, 2019).

Données socio-démographiques

Image

Avec ses 537 000 habitants, Hamilton se place au 10e rang parmi les villes les plus populeuses du Canada (Statistique Canada, 2017, 2019). Ce nombre continue de croître et environ le quart de la population provient de l’immigration. D’ailleurs, 23 % des habitants ont une langue non officielle comme langue maternelle (Statistique Canada, 2019).

Santé et réalités sociales

Image

Statut socioéconomique   

Le revenu total médian des ménages de deux personnes ou plus habitant Hamilton se situe à environ 88 000 $ (Statistique Canada, 2019). Selon le recensement de 2016, le taux de chômage de la ville atteint 7 %, ce qui est inférieur à la moyenne provinciale (Statistique Canada, 2019). En revanche, la fréquence de faible revenu est de 15,3 %, ce qui est plus élevé que la moyenne provinciale. Hamilton occupe la huitième place au classement des plus hauts taux de pauvreté infantile au Canada (Family Service Toronto, 2018).

État de santé

Selon Statistique Canada (2020), environ 64 % des Hamiltoniens percevraient leur santé physique comme très bonne ou excellente et près de 72 % considéreraient leur santé mentale de la même façon. De plus, 92 % de la population a un fournisseur habituel de soins de santé.

Alors que les maladies hypertensives sont en baisse à Hamilton, les occurrences de cancers du poumon, d’empoisonnement involontaire (par   l’alcool, les drogues, etc.) et de maladies pulmonaires obstructives chroniques sont en hausse (City of Hamilton, 2018).

Fait intéressant

La ville de Hamilton et ses environs comptent une centaine de chutes d’eau, ce qui lui a valu les surnoms de « Capitale des chutes d’eau » et de « Ville des cascades ».

(Destination Ontario, n.d.)

La vie au quotidien

Climat

Image

L’Ontario jouit d’un climat continental, ce qui veut dire que les saisons y sont très marquées. Par contre, en raison de la grande étendue de la province, la température varie considérablement d’une région à l’autre.

Le climat de Hamilton est continental humide et la pluie y est fréquente (AContreSens, n.d.; FCFA, 2018). La température moyenne y est de 21 °C en juillet et de -6 °C en janvier (Weaver, 2019).

Transport

Image

Pour les plus longues distances, vous pouvez prendre l’avion à l’aéroport international John C. Munro ou le train à la gare Hamilton. Bien entendu, il y a aussi de nombreux ports, dont la majorité est réservée aux usages commerciaux.

Lors de vos déplacements en ville, vous pouvez vous servir des bus du Hamilton Street Railway qui circulent dans la ville ou avoir recours aux bicyclettes (Hamilton Bike Share) et aux voitures partagées (Communauto/Vrtucar, ZipCar et Community CarShare).

Alimentation

Image

On trouve à Hamilton des restaurants de tous les types de cuisines, que ce soit portugais, asiatique, italien, indien, français, ou mexicain. Plusieurs de ces restaurants sont situés sur la rue King William (Berman, 2016).

Pour ce qui est de l’alimentation, plusieurs options s’offrent à vous, des grandes épiceries, aux marchés d’alimentation, jusqu’aux épiceries fines et ethniques. Vous pouvez aussi visiter le marché agricole intérieur de Hamilton, situé sur le boulevard York.

Hébergement

Image

Hamilton étant située à proximité de Toronto, les coûts de logement sont en constante augmentation (Côté-Paulette, 2019).

Selon l’Association canadienne de l’immeuble (citée par Côté-Paulette, 2019), le coût moyen d’achat d’une maison unifamiliale est d’environ 554 000 $. Le coût médian d’un condominium, quant à lui, est d’environ 369 257 $ selon une étude de Royal LePage (cité par CBC News, 2019).

Pour ce qui est de la location, les prix moyens sont les suivants : une chambre 1 020 $ et deux chambres 1 219 $ (Société canadienne d’hypothèques et de logement, 2019).

Fait intéressant

De nombreux groupes de musique ont été créés à Hamilton. C’est le cas de Teenage Head, Arkells et Junior Boys. La chanteuse Jessy Lanza est également née dans cette ville. Des artistes locaux se produisent souvent dans les diverses salles de spectacles de la ville, et ce, peu importe leur style musical. Electro-pop steel, inspiration soul, avant-garde noise ou encore hip-hop d’influence syrienne, on trouve de tout à Hamilton.

(Berman, 2016)

Loisir

Activités

Image

Hamilton étant située à proximité de Toronto, les coûts de logement sont en constante augmentation (Côté-Paulette, 2019).

Selon l’Association canadienne de l’immeuble (citée par Côté-Paulette, 2019), le coût moyen d’achat d’une maison unifamiliale est d’environ 554 000 $. Le coût médian d’un condominium, quant à lui, est d’environ 369 257 $ selon une étude de Royal LePage (cité par CBC News, 2019).

Pour ce qui est de la location, les prix moyens sont les suivants : une chambre 1 020 $ et deux chambres 1 219 $ (Société canadienne d’hypothèques et de logement, 2019).

Faits intéressants

Hamilton avait autrefois une équipe nationale de hockey, les Hamilton Tigers, qui fut dissoute en 1924. La ville a ensuite tenté d’attirer d’autres équipes, faisant d’ailleurs construire le Copps Coliseum à ces fins, mais sans succès.

(Weaver, 2019)

Lien pertinents

Image

Voici plusieurs liens que vous pouvez consulter pour en savoir plus sur Hamilton.

Information pratique sur le logement, le transport, le travail, etc. à Hamilton, consultez le site :

Information touristique et culturelle sur Hamilton, consultez les sites :

Information sur la francophonie à Hamilton, consultez le site :

Information sur la santé et les réalités sociales, consultez les liens :

Fait intéressant

drapeau franco ontarien

Conçu à l’Université Laurentienne et hissé pour la première fois le 25 septembre 1975, le drapeau franco-ontarien souligne la présence et la solidarité des Franco-ontariens et Franco-ontariennes.

  • Le vert représente les étés et le blanc, les hivers de la province.
  • La fleur de lis représente la francophonie mondiale et la fleur de trille l’Ontario.
© 2021, Consortium national de formation en santé (CNFS) – Volet Université d’Ottawa. Tous droits réservés.

Recherche