Image

Les Prix du CNFS, autrefois appelés Bourses nationales d’excellence, célèbrent le leadership des futurs professionnels de la santé en matière d’offre active des services sociaux et de santé en français.  Ces prix de reconnaissance sont offerts par le secrétariat national du CNFS.

Récipiendaire du Prix CNFS

FÉLICITATIONS
à Alyena Fredette étudiante au programme MD
de la Faculté de médecine volet francophone à l’Université d’Ottawa
qui a remporté l’un des seize Prix CNFS.

Image

Alyena Fredette
Étudiante au Doctorat en médecine, programme MD

Biographie

Originaire de Sainte-Anne, une petite communauté francophone au Manitoba, Alyena est diplômé du baccalauréat ès sciences spécialisation biochimie de l’Université de Saint-Boniface. Fière francophone, elle a compris l’importance de poursuivre ses études en français, ce qui a guidé son choix pour s’inscrire au programme francophone de médecine, volet CNFS à l’Université d’Ottawa en 2016.

Grâce à ses parents, elle a développé une fierté pour sa langue et sa culture et rapidement compris l’importance de les préserver. Au secondaire, elle a aidé à mettre sur pied un conseil étudiant provincial, Jeunes manitobains des communautés associées (JMCA), réunissant des élèves franco-manitobains de partout dans la province. Ce conseil comportait qu’un petit nombre d’élèves du secondaire dans ses premières années. Après avoir célébré 10 ans en 2019, il rassemble maintenant plus de 200 jeunes francophones.

En médecine, elle s’est impliquée dans l’enseignement comme tutrice francophone tout au long de ses études. En plus de détenir le titre d’ambassadrice CNFS, elle eut l’opportunité de se joindre à l’équipe de promotion. Cette dernière vise à améliorer et faciliter la demande de stages en médecine en français, au Manitoba, pour les étudiants CNFS manitobains.

Le proverbe africain « il faut tout un village pour élever un enfant » lui est très cher. Son petit village au Manitoba ainsi que sa communauté franco-manitobaine sont ses racines et les forces derrière la personne qu’elle est aujourd’hui. Elle a été acceptée dans le programme de résidence en médecine de famille bilingue au Manitoba. Elle souhaite s’intégrer au sein de la communauté médicale francophone et établir des liens solides qui lui serviront en tant que future médecin francophone en milieu minoritaire. Elle compte retourner travailler dans son village et participer dans sa communauté en se réintégrant au sein d’organismes franco-manitobains qui ont su contribuer à ce qu’elle vive et reçoive une bonne éducation, en français.

Mentions d’honneur

Le CNFS - Volet Université d’Ottawa accorde des mentions d’honneur à ces quatre autres étudiants qui ont démontré leur engagement envers l’offre active de services sociaux et de santé en français.

Image

Juliana Choueiry
Étudiante à la maîtrise en sciences infirmières

Biographie

SA MISSION À TITRE D’INFIRMIÈRE AUTORISÉE PÉDIATRIQUE EST DE PRODIGUER DES SOINS EN FRANÇAIS ET D’OFFRIR DES RESSOURCES EN FRANÇAIS À SES PATIENTS ET À LEURS PARENTS

Juliana est une infirmière autorisée qui est présentement inscrite au programme francophone de maîtrise en sciences infirmières à l’Université d’Ottawa. Lors de son baccalauréat, elle a constaté qu’il y avait un manque de ressources éducatives disponibles en français. La majorité des lectures à faire pour ses cours n’étaient qu’en anglais. Pour plusieurs de ses collègues de classe, ce manque de ressources pouvait influencer négativement sur leur compréhension de l’information et potentiellement, nuire à leur performance en stage.

Voyant la problématique, elle a donc entrepris un projet de recherche dont le but était de créer une formation en français pour guider les étudiants francophones à l’utilisation de l’échelle d’évaluation de douleur pédiatrique FLACC. À l’été 2019, elle a reçu une bourse d’initiation à la recherche du CNFS – Volet Université d’Ottawa pour analyser les résultats et rédiger un manuscrit en français. Elle s’apprête à le soumettre à la revue scientifique Recherche en soins infirmiers.

Elle a aussi participé à une étude reliée à l’évaluation des services de soins oncologiques pédiatriques à domicile offerts aux familles francophones. Son rôle était de mener des entrevues auprès d’enfants et de parents francophones.  Sa mission à titre d’infirmière autorisée pédiatrique est de prodiguer des soins en français et d’offrir des ressources en français à ses patients et à leurs parents.

Juliana souhaite continuer à participer à la recherche qui vise les minorités francophones afin d’améliorer la situation globale des francophones qui sont dans les milieux majoritairement anglophones.

Image

Katherine Lemay
Étudiante à la maîtrise en ergothérapie

Biographie

MAINTENIR UN FRANÇAIS DE QUALITÉ, UNE PRIORITÉ AFIN DE RÉALISER MON RÊVE DE DEVENIR ERGOTHÉRAPEUTE DANS LES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES

Franco-colombienne, Katherine Lemay poursuit ses études à la maîtrise en ergothérapie. En plus de sa charge de cours importante, elle est entraineuse d’arts martiaux et a fait du bénévolat à l’hôpital pour enfants CHEO. Son rôle dans ces deux postes lui a permis de faire et de promouvoir l’offre active de services de santé en français. Elle doit interagir avec des enfants et des adultes qui se sentent souvent vulnérables. En leur offrant des services dans la langue de leur choix, Katherine a réalisé que leur compréhension et leur bien-être étaient immédiatement améliorés. Ce qui est non seulement gratifiant pour elle, mais aussi la clé de son succès en tant qu’instructrice, bénévole et future professionnelle de la santé.

En plus, Katherine s’implique à l’Université en tant que vice-présidente des affaires sociales dans le conseil scolaire. Elle a aussi cofondé « Over The Top OT » (OTOT), une plateforme qui vise à promouvoir l’ergothérapie à travers les témoignages et expériences uniques des ergothérapeutes, incluant des francophones en situation minoritaire.

Elle souhaite un jour enseigner afin de transmettre ses connaissances aux futurs professionnels de la santé et de leur inculquer l’importance de l’offre active.

Image

Valérie Fecteau
Étudiante à la maîtrise en ergothérapie

Biographie

DEPUIS SES ÉTUDES SECONDAIRES, ELLE A EU L’OCCASION DE VIVRE PLUSIEURS EXPÉRIENCES QUI LUI ONT PERMIS DE GRANDIR EN TANT QUE FRANCOPHONE VIVANT EN SITUATION MINORITAIRE

Native de Timmins, ville située dans le nord-est de l’Ontario, Valérie comprend la réalité de vivre dans une communauté en milieu francophone minoritaire. Elle s’engage dès son adolescence comme membre du Parlement des élèves à son école secondaire. Elle s’implique également dans un projet humanitaire comportant deux volets ; le premier, voué à l’aide communautaire auprès des soupes populaires et des familles plus démunies et le second, à la coopération internationale afin d’aider à la construction de maisons en Jamaïque.

Inscrite au baccalauréat spécialisé en sciences de la santé à l’Université d’Ottawa, le cours intitulé La santé des francophones en situation minoritaire l’interpelle et lui permet de mieux saisir leur réalité en matière de santé.

Valérie poursuit aujourd’hui sa maîtrise en ergothérapie et s’investit dans un projet de recherche visant à comprendre et évaluer l’influence de la discordance linguistique entre le client et son professionnel de la réadaptation sur la qualité perçue des soins reçus par les membres des communautés francophones en situation minoritaire au Canada. Une fois ce projet terminé, il s’ajoutera à la littérature déjà existante sur le sujet afin de continuer à démontrer l’importance de l’offre active des services en français.

Image

Zacchary Fredette
Étudiant au Doctorat en médecine, programme MD

Biographie

PASSIONNÉ PAR LA MÉDECINE, L’ENSEIGNEMENT ET SA LANGUE !

Zacchary a grandi dans un petit village rural au sud-est du Manitoba. Né dans un foyer francophone, ses parents l’inscrivent à l’école française du village, qu’il fréquente de la maternelle jusqu’à la douzième année. Au secondaire, il fait le choix conscient de poursuivre ses études postsecondaires en français. Il complète alors son Baccalauréat ès sciences à l’Université de Saint-Boniface. Il termine sa 4e année d’études médicales au volet francophone du programme MD à l’Université d’Ottawa et entreprends maintenant sa résidence en milieux rural au nord-ouest de l’Ontario en médecine familiale. Fier Franco-Manitobain, fier de sa langue et de sa culture, il croit fermement à l’importance de vivre en français et de créer ses opportunités pour le faire.

En 2017, durant ses études, il développe une passion pour l’échographie au point d’intervention (le POCUS), une modalité diagnostique prenant rapidement de l’ampleur. Voulant contribuer à la promotion de cet outil à la Faculté de médecine, il commence à approfondir ses connaissances en lisant plusieurs manuels et en s’inscrivant à des cours, afin de pouvoir l’enseigner à ses collègues de classe. Poursuivant ses recherches, il ne trouve que très peu de ressources francophones disponibles au Canada et celles-ci sont rédigées de manière informelle. Il entreprend dès lors la rédaction du premier livre franco-canadien de POCUS. Avec l’aide de quelques membres de la Faculté, ce livre est actuellement en phase finale de révision. À partir de ce document original francophone, des modules d’autoapprentissage et des cours seront développés et enseignés au programme de médecine.

Zacchary est fier d’être l’auteur d’une première ressource francophone qui servira à enseigner, en français, un outil clinique si vital. Son cheminement lui aura permis d’allier ses multiples passions et de contribuer à l’amélioration des soins de santé de notre population minoritaire francophone canadienne.







La présente initiative a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.

Abonnez-vous à notre bulletin d'information : Quoi de neuf au CNFS!
captcha 

  

 

© CNFS - Volet Université d'Ottawa 2020