Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Bégaiement

Anglais : Stuttering

begaiement1

Description

Le bégaiement est le trouble de fluidité de la parole le plus fréquent. Il est caractérisé par des interruptions du flux de la parole (disfluidités), soit des répétitions (sons, syllabes, mots), des prolongements audibles, des interruptions et des blocages.

Bien que les personnes bègues démontrent un contrôle de la parole moins stable, elles savent très bien ce qu’elles veulent dire. Elles n’arrivent tout simplement pas à l’exprimer de façon fluide.

(American Speech-Language-Hearing Association [ASHA], n.d.; Association Parole Bégaiement [APB], n.d.; Association québécoise des orthophonistes et audiologistes [AQOA], n.d.-a; Clinique Enoya, n.d.; Fortier-Blanc, 2015b; Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec [OOAQ], 2019; Perez et Stoeckle, 2016)

Données populationnelles

begaiement2Le bégaiement touche entre 5 et 10 % de la population pendant une partie de leur vie, notamment dans l’enfance. En effet, 95 % des gens qui bégaient commencent à le faire avant cinq ans. Dans la moitié des cas, un parent proche (père, mère, frère, sœur) est ou a été atteint de bégaiement. Dans le cas de jumeaux identiques, ce nombre augmente à 80 %. Les garçons sont quatre fois plus touchés que les filles.

Selon les écrits, entre 60 et 90 % des enfants bègues récupèrent une fluidité naturellement, c’est-à-dire sans avoir suivi de traitement. On dit alors qu’ils ont souffert d’un bégaiement transitoire comparativement à un bégaiement persistant.

(ASHA, n.d.; APB, n.d.; AQOA, n.d.-a; Clinique Enoya, n.d.; OOAQ, 2019; Fortier-Blanc, 2015a; Perez et Stoeckle, 2016; Nippold, 2018)

Étiologie

Les causes du bégaiement ne sont pas déterminées avec certitude. Bien que le bégaiement soit influencé par l’environnement, un trouble émotionnel, un traumatisme, le style parental, la nervosité, la timidité ou un manque d’intelligence n’en sont pas responsables.

La structure et le fonctionnement cérébraux des personnes bègues seraient différents des personnes ayant une fluidité typique, en particulier dans les cortex auditif et moteur ainsi que dans les noyaux gris centraux. On note également une hyperactivité des systèmes dopaminergiques du système nerveux central chez les personnes bègues.

Il importe de noter que le domaine de la fluidité de la parole est riche en publications scientifiques. Le bégaiement est une problématique complexe et multidimensionnelle, ce qui rend les conclusions très divergentes à l’égard de ses causes. Les travaux de Yairi et Seery démontrent que le bégaiement serait d’origine biologique et multifactorielle. Il résulterait de déficits sur le plan neurologique et moteur et serait transmis génétiquement.

 (ASHA, n.d.; Fortier-Blanc, 2015b; OOAQ, 2019; Perez et Stoeckle, 2016; Yairi et Seery, 2011)

Facteurs influençant les manifestations du bégaiement

Certains facteurs peuvent aggraver le bégaiement de la personne atteinte. C’est le cas notamment :

  • Des émotionsbegaiement3
  • De la réaction de l’interlocuteur face au bégaiement
    • Des conseils tels que « prends ton temps » ou « détends-toi » tendent à mettre l’accent sur le bégaiement et renforcent le malaise et la frustration qu’éprouve la personne bègue
  • Du stress
  • De la fatigue
  • D’un changement de routine

(ASHA, n.d.; Clinique Enoya, n.d.; OOAQ, 2019)

Il existe plusieurs facteurs de persistance du bégaiement au-delà de l’enfance.

  • Le sexe : Les garçons sont plus à risque que les filles
  • Les antécédents familiaux : Un enfant est plus à même d’être atteint de bégaiement persistant lorsqu’un membre de la famille proche l’est aussi
  • La durée du bégaiement : Lorsque le bégaiement est stable ou plus prononcé depuis les six derniers mois
  • L’âge à partir duquel l’enfant commence à bégayer : Un enfant qui bégaie à partir de trois ans et demi ou plus tard est plus à risque de présenter un bégaiement persistant
  • La présence de troubles concomitants de la parole et du langage

(ASHA, n.d.; Nippold, 2018)

Signes et symptômes

Le bégaiement se caractérise par :

  • des aspects audibles ou visibles tels que les disfluidités, la tension et les mouvements associés
  • des émotions négatives associées à la parole telles que la peur, l’anxiété, la culpabilité et l’évitement

Les manifestations typiques du bégaiement sont :

  • La répétition de parties de mots (sons ou syllabes) (p-p-p-papa, mai-maison)
  • Le prolongement audible de sons (jjjj’ai faim)
  • Le blocage, c’est-à-dire que les mots sont bloqués et aucun son n’est émis
  • La répétition de mots (moi-moi-moi-moi je veux sortir)

Les signes du bégaiement peuvent être variables en fonction du contexte. Dans certaines situations, une personne bègue peut ne présenter aucun symptôme (lors du chant, par exemple), alors que des situations stressantes ou excitantes ont tendance à amplifier le bégaiement.

(ASHA, n.d.; AQOA, n.d.-a; Yairi et Seery, 2015)

Conditions associées

Les enfants atteints de bégaiement peuvent aussi présenter des troubles anxieux variables en termes de sévérité, mais pouvant mener à des crises de panique. Leur anxiété est majoritairement sociale, car les personnes bègues sont souvent la cible de moqueries et donc promptes à l’isolement.

Jusqu’à 50 % des personnes bègues sont atteintes de déficits attentionnels avec impulsivité, qui peut être liée ou non à l’hyperactivité. Cette atteinte peut influencer la durée et la fréquence du traitement nécessaire pour retrouver une parole fluide.

Dans certains cas, les personnes qui bégaient souffrent de troubles de la motricité ou de la coordination, comme la dyspraxie verbale. L’enfant a alors de la difficulté à planifier les mouvements des parties du corps sollicitées par la parole, comme la bouche et la langue.

Des difficultés langagières peuvent être observées chez les enfants bègues. En effet, le bégaiement influence l’aisance avec laquelle les enfants atteints évoquent, racontent ou résument un fait, un événement ou une histoire.

Il importe de noter que les personnes bègues ont habituellement un rythme de lecture à voix haute plus lent que la moyenne, mais qu’elles ne sont pas pour autant atteintes de trouble d’apprentissage de la lecture (p. ex. dyslexie). À l’inverse d’un enfant atteint de dyslexie, une personne bègue n’a pas de problème à décoder le texte écrit, mais plutôt à le dire.

(ASHA, n.d.; AQOA, n.d.-b; Conture, cité par Gayraud-Andel et Poulat, 2011; Druker et al., 2019 ; Gayraud-Andel et Poulat, 2011; Ha, n.d.; Nippold, 2018; OOAQ, 2019; Perez et Stoeckle, 2016)

Démarche et outils diagnostiques

begaiement4Lorsqu’un enfant présente des signes de bégaiement, ses parents sont dirigés vers un orthophoniste, souvent par leur médecin de famille. Cet orthophoniste procédera à une évaluation complète de la situation.

Pour ce faire, l’orthophoniste recueillera de l’information sur :

  • Les antécédents médicaux de l’enfant
  • Le développement de la parole et du langage
  • Les antécédents familiaux de bégaiement ou d’autres troubles de fluidité
  • La nature du problème :
    • Bilinguisme, bégaiement présent dans une ou plusieurs langues
    • Âge d’apparition
    • Apparition soudaine ou graduelle
    • Sévérité
    • Variabilité du bégaiement
    • Facteurs influençant les manifestations du bégaiement
    • Perception de la fluidité par les membres de la famille et les éducateurs
    • Manifestations du bégaiement (p. ex. répétitions, blocages, etc.)
    • Présence de comportements secondaires
    • Type de respiration (buccale, claviculaire, abdominale)begaiement5
    • Débit de parole
  • Les répercussions des disfluidités sur la vie de l’enfant dans les domaines :
    • Émotionnel
    • Cognitif
    • Social
  • La perception de l’enfant s’il est en âge de s’exprimer à cet effet

L’orthophoniste poursuivra avec une analyse en temps réel de la fluidité de la parole lors de différentes situations linguistiques (conversation avec le parent et l’orthophoniste, dénomination d’images, etc.) à travers le jeu pour des enfants d’âge préscolaire et scolaire. Il se peut que l’orthophoniste requière des échantillons de discours enregistrés dans des contextes autres que la clinique (domicile, garderie, école), car les manifestations du bégaiement peuvent varier d’un milieu à l’autre.

Pour des enfants d’âge scolaire, l’orthophoniste peut demander aux parents et à l’enfant de remplir un questionnaire sur les attitudes communicatives.

À la suite de l’analyse objective des résultats de l’évaluation, l’orthophoniste émet ses impressions cliniques et détermine si une intervention est nécessaire. Il informe les parents des caractéristiques, de la sévérité (léger, modéré ou sévère) et des répercussions du bégaiement. Il leur recommande aussi des stratégies d’adaptation et diverses ressources qui sont mises à leur disposition. L’orthophoniste élaborera par la suite un plan d’intervention et de traitement.

(ASHA, n.d.; Fortier-Blanc, 2015c; Nippold, 2018)

Interventions médico-chirurgicales

Traitements pharmacologiques

begaiement6L’intérêt envers les traitements pharmacologiques est grandissant par rapport au bégaiement. En effet, de nombreuses études sont réalisées afin de déterminer si certains médicaments pourraient réduire les symptômes du bégaiement, voire le guérir. Parmi les types de médicaments étudiés, on peut notamment citer les antidépresseurs, les anxiolytiques et les antipsychotiques.

Cela dit, les recherches ne sont pas concluantes. Les résultats sont variables et difficiles à reproduire, leur validité est très faible et des effets secondaires substantiels se manifestent parfois.

(Bothe et al., cités dans Perez et Stoeckle, 2016; Perez et Stoeckle, 2016)

Réadaptation

Le traitement privilégié concernant le bégaiement est l’intervention orthophonique. Après l’évaluation, l’orthophoniste crée un plan de traitement individualisé, adapté à la situation de la personne bègue et à son environnement. Afin d’ajuster ce plan en fonction des progrès observés et de s’assurer que le traitement est adapté, l’orthophoniste procédera à une évaluation continue de la situation.

Le traitement du bégaiement consiste en une combinaison des approches directe et indirecte. L’approche directe, assurée par l’orthophoniste en collaboration avec le parent, se fait auprès de l’enfant et est axée sur sa parole. L’orthophoniste choisira l’approche la plus appropriée en fonction de l’âge de la personne atteinte, de sa motivation ainsi que celle de ses proches et en fonction du portrait clinique global.

Voici les approches les plus citées dans la littérature :

  • Le programme Lidcombe
  • Interaction parent enfant - Palin PCI
  • Camperdown
  • Techniques de façonnement de la fluidité
  • Modification du bégaiement
  • Thérapie cognitivo-comportementale
  • Exposition graduée

Quant à elle, l’approche indirecte correspond d’une part à offrir de l’information aux parents sur le bégaiement et les stratégies pour modifier leurs attitudes afin de favoriser le développement de la fluidité de leur enfant. D’autre part, cette approche vise à améliorer l’ajustement émotionnel du patient afin qu’il contrôle et rationalise ses réactions émotives.

L’orthophoniste continuera de suivre le patient pendant quelques mois, voire des années après la fin du traitement, afin d’assurer le maintien des acquis et une prise en charge rapide dans les cas où les disfluidités réapparaîtraient.

(ASHA, n.d.; Fortier-Blanc, 2015d; Franken et Putker-de Bruijn, cités par Nippold, 2018; Perez et Stoeckle, 2016)

Pronostic et complications

Bien que le bégaiement se résorbe dans une grande proportion des cas, il est préférable de suivre un traitement, et ce, le plus tôt possible, afin d’améliorer les chances de retrouver une parole fluide et de maximiser les effets des stratégies communicationnelles. Dans les cas où l’enfant suit un traitement en orthophonie avant qu'il n'ait développé une réponse sociale et émotionnelle grave au bégaiement, le pronostic de guérison est positif.

La participation des parents a également une grande influence sur les progrès de l’enfant. Ce sont eux qui contrôlent l’environnement dans lequel il évolue et leur façon d’interagir avec lui peut influencer les manifestations du bégaiement.

Chez les personnes atteintes d’un bégaiement sévère depuis longtemps ou non traité avant l’adolescence, une récupération partielle est envisageable. Elles apprennent habituellement à contrôler en partie leur bégaiement et à réduire leur réaction face aux moments de bégaiement qu’elles vivent.

Les rechutes sont fréquentes chez les personnes bègues. La plupart d’entre elles en auront au moins une. La prise de contact avec l’orthophoniste est alors fortement recommandée pour assurer une prise en charge rapide.

Références

American Speech-Language-Hearing Association. (n.d.). Childhood Fluency Disorders. Practice Portal. https://www.asha.org/Practice-Portal/Clinical-Topics/Childhood-Fluency-Disorders/

Association Parole Bégaiement. (n.d.). Le bégaiement. https://www.begaiement.org/begaiement/

Association québécoise des orthophonistes et audiologistes. (n.d.-a). Bégaiement. https://aqoa.qc.ca/begaiement/

Association québécoise des orthophonistes et audiologistes. (n.d.-b). Trouble du développement des sons de la parole. https://aqoa.qc.ca/trouble-du-developpement-des-sons-de-la-parole/

Clinique Enoya. (n.d.). Trouble de la fluidité ou bégaiement. https://enoya.qc.ca/ressources/trouble-de-la-fluidite-begaiement/

Druker, K., Hennessey, N., Mazzucchelli, T. et Beilby, J. (2019). Elevated attention deficit hyperactivity disorder symptoms in children who stutter. Journal of Fluency Disorders, 59(1), 80-90.

Fortier-Blanc, J. [École d’orthophonie et d’audiologie, UdeM]. (2015a, 21 juillet). 1- Qu’est-ce que le bégaiement [vidéo]. YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=xOpM830aLlw&list=PLFHmrw9GOIHEfXKPhDKA-LQPS4o7R0XOH&index=3&t=0s

Fortier-Blanc, J. [École d’orthophonie et d’audiologie, UdeM]. (2015b, 21 juillet). 2- Comment se produit le bégaiement ? [vidéo]. YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=pm95YGcg9d0&list=PLFHmrw9GOIHEfXKPhDKA-LQPS4o7R0XOH&index=3

Fortier-Blanc, J. [École d’orthophonie et d’audiologie, UdeM]. (2015c, 21 juillet). 7- L’évaluation de bégaiement se fait comment ? [vidéo]. YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=nZe7zKlI9b0&list=PLFHmrw9GOIHEfXKPhDKA-LQPS4o7R0XOH&index=8

Fortier-Blanc, J. [École d’orthophonie et d’audiologie, UdeM]. (2015d, 21 juillet). 8 - Intervenir auprès de l'enfant [vidéo]. YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=QGJr0zXK8BM&list=PLFHmrw9GOIHEfXKPhDKA-LQPS4o7R0XOH&index=9

Gayraud-Andel, M. et Poulat, M. P. (2011). Le bégaiement : Comment le surmonter ? Odile Jacob.

Guitar, B. (2014). Stuttering – An Integrated Approach to Its Nature and Treatment (4e éd.). Lippincott Williams & Wilkins.

Ha, X. (n.d.). Dyspraxie verbale. Orthophonie du musée. http://orthophonie-montreal.com/dyspraxie-verbale.htm

Nippold, M. A. (2018). Stuttering in preschool children: Direct versus indirect treatment. Language Speech and Hearing Services in Schools, 49(1), 4-12.

Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec. (2019). Le bégaiement ou trouble de la fluidité [PDF]. https://www.ooaq.qc.ca/media/bu1hysn5/le-begaiement_vw.pdf

Perez, H. R. et Stoeckle, J. H. (2016). Le bégaiement : Mise à jour clinique et de la recherche. Le Médecin de famille canadien, 62(6), 297-303.

Yairi, E. et Seery, C. H. (2011). Stuttering – Foundations and Clinical Applications. Pearson.

Yairi, E. et Seery, C. H. (2015). Stuttering – Foundations and Clinical Applications (2e éd.). Pearson.

© 2021, Consortium national de formation en santé (CNFS) – Volet Université d’Ottawa. Tous droits réservés.

Recherche