Temps de lecture : 6 minutes (1111 mots)

Réduire les tensions intergénérationnelles en supervision

Depuis plus de 2 000 ans, des chercheurs et philosophes arrivent à la conclusion que « chaque génération se croit plus intelligente que la précédente et plus sage que la suivante » (Orwell, 1903-1950). Pourtant, une génération n'est pas meilleure qu'une autre. Elle est simplement différente. Chacune d'entre elles est influencée par les évènements qui ont marqué son histoire (par exemple les guerres, les désastres naturels, les récessions économiques, etc.) ainsi que par les générations précédentes (par exemple l'influence de l'éducation et le soutien offerts par leurs parents).

Ces différences peuvent devenir une source de malentendus et de conflits entre les superviseurs et les stagiaires. Ce blogue décrira quelques différences intergénérationnelles et proposera des conseils pour améliorer les relations intergénérationnelles.

Quelles sont les générations présentes dans les milieux de stage ?

Générations

Années de naissance
(les années diffèrent quelque peu selon les auteurs)

Baby-boomers

1944-1964 (personnes âgées de 54 à 74 ans)

Génération X (gen X)

1965-1980 (personnes âgées de 38 à 53 ans)

Génération Y (milléniaux)

1981-1995 (personnes âgées de 23 à 37 ans)

En tant que superviseur, les étudiants des générations Y sont donc ceux avec qui vous êtes appelés à intervenir le plus souvent. Certaines de leurs caractéristiques diffèrent probablement des vôtres. Qu'est-ce qui distingue et caractérise les générations?

Les baby-boomers :

  • Ont besoin de liberté (religion, avenir, famille, etc.)
  • Sont très dévoués à l'atteinte de leurs buts professionnels et personnels
  • Sont des travailleurs acharnés
  • Sont optimistes (croient en leur capacité de changer les choses)
  • Sont idéalistes et engagés socialement (rêvent d'une société plus juste)
  • Sont compétitifs
  • Sont dotés d'un sens critique (aiment contester et argumenter)
  • Recherchent la gratification personnelle et le bien-être
  • Sont désengagés affectivement (vision différente de la famille, famille nucléaire, éclatée, etc.)
  • Préfèrent les méthodes d'apprentissage traditionnelles plutôt qu'axées sur la technologie. Ce sont des « immigrants de la technologie ».


Les générations X :

  • Sont cyniques (en partie dû à leurs conditions de travail plus difficiles que la génération précédente)
  • Sont septiques (envers les politiciens, leurs patrons, leurs collègues de travail)
  • Sont plus à l'aise avec la technologie
  • Valorisent les compétences professionnelles et non pas la hiérarchie ou le titre
  • Privilégient les discussions de vive voix
  • Visent un équilibre entre le travail et la famille
  • Recherchent l'autonomie et l'indépendance
  • Ont une conscience planétaire (accès à de l'information sur tout ce qui se passe dans le monde)
  • Préfèrent les méthodes d'apprentissage traditionnelles plutôt qu'axées sur la technologie. Ce sont des « immigrants de la technologie ».

Les générations Y :

  • Accordent une importance élevée à la famille et démontrent de la loyauté envers eux (les amis peuvent aussi faire partie de la famille)
  • Privilégient les textos et la technologie dans leur communication et leur façon d'apprendre
  • Sont très à l'aise avec la technologie et la considèrent aussi essentielle que l'air, la nourriture ou le logement
  • Préfèrent les méthodes d'apprentissage axées sur la technologie. Ce sont des « natifs de la technologie ».
  • Ont une approche différente par rapport au travail. Ils travaillent pour réussir leur vie et atteindre leurs objectifs.
  • Valorisent le travail d'équipe
  • Recherchent des communications et rétroactions fréquentes
  • Désirent être reconnus pour leurs efforts (au moins une fois par mois)
  • Sont très confiants en leurs habiletés
  • Ont une facilité avec le multitâches
  • Démontrent une conscience environnementale et sociale
  • Ont le luxe de pouvoir choisir ce qui leur plaît en fonction de leurs besoins
  • Souhaitent vivre en congruence avec leurs valeurs

Est-ce que vous vous êtes reconnu dans l'une de ces descriptions?

En tant que superviseur, comment vous y prendre pour harmoniser les différences?

Les différences de caractéristiques et de valeurs entre les générations qui se côtoient peuvent engendrer des tensions, des frictions ou des conflits. C'est pourquoi il importe d'aborder le sujet avec les stagiaires et d'adapter certains aspects du stage. La prochaine fois que vous accueillez un stagiaire, nous vous suggérons de discuter des éléments suivants :

  • Modes de communication : Quelle est la méthode privilégiée par votre stagiaire? En personne, par texto, par courriel, style télégraphique (point form), respect de la hiérarchie, vouvoiement, etc. Est-ce que celle qu'il propose vous convient ? Est-elle acceptée par l'établissement? Sinon, pourquoi ? Comment les modes de communication de votre stagiaire diffèrent-ils des vôtres? En répondant à ces questions, vous pourrez déterminer les façons les plus efficaces de transmettre vos messages à votre stagiaire.

  • Méthodes de rétroaction : Si votre stagiaire est de la génération Y, il y a de fortes chances qu'il préfère les communications succinctes et continues. Il appréciera sans doute les rétroactions courtes et fréquentes. Les étudiants de cette génération aiment aussi que l'on reconnaisse régulièrement leur succès au travail.

  • La possibilité de choisir et de s'impliquer : Votre stagiaire de la génération Y est exposé à une multitude de choix. Si votre contexte de pratique le permet, laissez-le sélectionner le client à rencontrer ou l'intervention à effectuer parmi quelques options. Vous pourriez aussi l'inviter à choisir des stratégies d'apprentissage telles que l'utilisation d'indices visuels, de vidéos ou le travail d'équipe pour atteindre ses objectifs de stage.

N'hésitez pas à solliciter ses idées.

  • Ses valeurs, les vôtres et celles de l'établissement : Découvrez ce qui passionne votre stagiaire. Quelles activités lui procurent du plaisir en stage ? Quelles sont ses valeurs ? Lorsque le stagiaire éprouve du plaisir à travailler avec la clientèle et l'équipe, qu'il se sent utile et qu'il vit en congruence avec ses valeurs, sa motivation monte en flèche. Pour aborder ce sujet, vous pourriez présenter une liste de valeurs à votre stagiaire et lui demander celles qui lui importentle plus, tout en indiquant celles qui sont importantes pour vous. 

Cette discussion avec le stagiaire vous permettra non seulement de mieux le connaître, mais elle vous aidera également à ne pas entretenir de préjugés envers lui. Bien que votre stagiaire présente certaines particularités liées à sa culture générationnelle, il adhère à des valeurs et présente des caractéristiques qui lui sont propres et qui sont teintées de ses expériences de vie.

Vous souhaitez en connaître davantage sur la supervision ? Inscrivez-vous à l'un de nos ateliers en ligne.

Résoudre des conflits en 5 étapes simples
La rétroaction : une responsabilité partagée !
 

Commentaires (0)

Il n'y a encore aucun commentaire pour cette article. Soyez le premier à en écrire un!

Ajouter un commentaire

  1. Écrire un commentaire comme invité ou connectez-vous si vous avez un compte sur ce site.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

 

 

La présente initiative a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.

© CNFS - Volet Université d'Ottawa 2018

Administrateur

Abonnez-vous à notre bulletin d'information : Quoi de neuf au CNFS!
captcha