Temps de lecture : 4 minutes (838 mots)

Quand la motivation et la culture se croisent

Dans le contexte actuel où le manque de ressources dans plusieurs domaines de la santé exerce une grande pression sur les professionnels qui y travaillent, motiver la relève devient primordial. Cela dit, en raison de la diversité culturelle grandissante des futurs diplômés, les superviseursdoivent développer des stratégies adaptées pour motiver leurs stagiaires. Pour prendre pleinement conscience de ce phénomène, nous avons adapté un exercice intéressant proposé par la chercheure et professeure en sciences de gestion, Maura Mills, de l'Université de l'Alabama.  

Comment la culture intervient-elle dans la motivation?

Sous sa forme la plus simplifiée, la motivation peut être définie comme :

un processus par lequel un individu est motivé à réaliser ses objectifs 
et à obtenir des récompenses.

Si cette définition semble plutôt universelle, la culture de l'individu vient teinter la nature des objectifs poursuivis et des récompenses envisagées (Mills, 2017). Effectivement, les filtres et les tabous culturels influencent directement les croyances personnelles d'un individu sur les attitudes et les comportements qu'il considère appropriés au travail (Steers, 2016).

Un exercice de réflexion

Voici un court exercice de réflexion qui vous permettra d'adapter vos stratégies de motivation en fonction des différences culturelles.

Étape 1 : Citations-chocs

Lisez les deux citations suivantes. Que vous inspirent-elles ? Quelles sont les différences entre ces approches motivationnelles ?

« Pour motiver les employés, vous devez les accueillir dans la famille et les traiter comme des membres respectés de celle-ci. » – Akio Morita, Fondateur et ancien PDG, Sony Corporation, Japon

« Perfectionnez constamment votre patrimoine génétique en faisant la promotion de vos meilleurs éléments et en éliminant vos pires éléments. » – Jack Welch, Ancien PDG, General Electric, États-Unis

Comme vous le constatez, ces approches sont complètement différentes. L'une met l'accent sur la création d'une famille d'employés tandis que l'autre privilégie la productivité et les éléments pratiques et réalistes. Ces citations-chocs montrent ainsi comment les normes et les attentes envers les employés sont influencées par la culture et dans le cas présent, la culture nationale (Japon vs États-Unis). Pour mieux prendre conscience de l'influence de la culture sur vos stratégies de supervision, prenez un instant pour réfléchir à l'approche motivationnelle que vous utilisez avec vos stagiaires. 

Étape 2 : Conscientisation à certaines différences culturelles 

Alimentez votre réflexion sur les tendances culturelles nationales qui peuvent être observées chez vos stagiaires. Les questions suivantes, issues du modèle de Hofstede, guideront cette introspection.

  • Est-ce que le stagiaire provient d'une société plus collectiviste (interdépendance des individus) ou individualiste (indépendance des individus) ?
  • Quelle est la perception du stagiaire par rapport au pouvoir ? S'attend-il à ce que le pouvoir soit distribué plutôt inégalement ou le plus également possible ?
  • Quels rôles occupent les hommes et les femmes dans la culture de votre stagiaire ? Sont-ils bien définis ou plus flexibles ?
  • Comment votre stagiaire vit-il l'incertitude ? Tente-t-il de l'éviter ou est-ce qu'il la tolère plutôt bien lorsqu'elle se manifeste ?
  • Votre stagiaire provient-il d'une société plus monumentaliste (guidée par le passé et le présent) ou plus flexi-humble (guidée par l'avenir, « flex humility ») ?
  • Le devoir occupe-t-il une place importante pour votre stagiaire ? Ou est-ce plutôt la liberté ?

(Adaptation de Hofstede, n.d.)

Si ces questions vous permettent de ressortir quelques caractéristiques culturelles chez vos stagiaires, ces dernières ne forment que la pointe de l'iceberg. En effet, la culture est un concept complexe et dynamique qui influence plusieurs composantes de la vie, notamment la perception de la santé, les particularités de communication et le rapport à l'autre. C'est donc un sujet riche auquel sont rattachés plusieurs autres modèles conceptuels. 

Étape 3 : Application à la supervision 

Appliquez le fruit de vos réflexions à une situation de supervision dans laquelle un superviseur intervient auprès d'un stagiaire dont les comportements sont influencés par sa culture.

Vous avez un stagiaire d'origine chinoise qui est très compétent. Lorsque vous lui demandez d'effectuer une intervention, il s'exécute très habilement. Or, vous jugez qu'il manque d'autonomie puisqu'il attend souvent votre accord pour amorcer ses tâches. Comment pourriez-vous motiver ce stagiaire à devenir plus autonome et à prendre plus d'initiative ?

Dans cette situation, vous comprendrez que la société chinoise a tendance à être plus collectiviste et que la hiérarchie (pouvoir) est une valeur importante pour ce stagiaire. Pour le motiver à développer son autonomie, vous pouvez miser sur votre autorité de superviseur et sur l'importance de votre profession pour la société.

Un atelier sur la culture

Que ce soit pour motiver des stagiaires ou pour intervenir auprès des patients, les professionnels de la santé doivent développer leurs compétences pour adapter leurs comportements à la culture de ces derniers. Découvrez d'autres astuces pour améliorer vos compétences culturelles en vous inscrivant à l'atelier en ligne Les compétences culturelles : un incontournable pour assurer des soins de qualité.

Supervision d’un groupe de stagiaires
7 arguments pour vous convaincre de superviser
 

Commentaires (0)

Il n'y a encore aucun commentaire pour cette article. Soyez le premier à en écrire un!

Ajouter un commentaire

  1. Écrire un commentaire comme invité ou connectez-vous si vous avez un compte sur ce site.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

 

 

La présente initiative a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.

© CNFS - Volet Université d'Ottawa 2018

Administrateur

Abonnez-vous à notre bulletin d'information : Quoi de neuf au CNFS!
captcha