Temps de lecture : 4 minutes (746 mots)

Exploiter la créativité en supervision

Saviez-vous qu'il existe plus de 70 théories sur les styles d'apprentissage qui ont été élaborées et étudiées au cours des dernières décennies ? Bien que fondamentales dans le domaine de l'éducation, ces théories sont largement critiquées, dues au fait qu'elles ne permettent pas nécessairement d'associer les différents styles d'apprentissage avec la réussite académique ou professionnelle. De plus, selon les écrits, les façons d'apprendre adoptées en milieu académique ne se transfèreraient pas forcément au milieu professionnel.

Les vastes données probantes sur le sujet amènent donc les superviseurs à reconsidérer leur enseignement en fonction des divers styles d'apprentissage. Afin de synthétiser différents modèles et d'intégrer ces nouvelles connaissances, Reiter-Palmon et Kaufman (2018) regroupent les théories et perspectives de nombreux auteurs en matière de « styles de créativité » englobant plusieurs approches sous deux principales dimensions : les penseurs nouveaux et les penseurs différents.

En fonction du modèle de supervision que vous adoptez (traditionnel, triade, groupe), la connaissance des particularités caractérisant vos stagiaires au niveau de leur style de créativité vous permettra de maximiser leur rendement, par exemple en formant des groupes efficaces pour une tâche précise. 

 

Caractéristiques des styles de créativité

PENSEURS NOUVEAUX 

Les stagiaires préférant proposer des idées novatrices et radicales qu'ils désirent mettre en action sans tarder appartiennent aux penseurs dits « nouveaux ». Ceux-ci tendent à faire du remue-méninge et à générer des solutions inédites face à un problème ou à une situation. On dit d'eux qu'ils privilégient une pensée divergente. De cette façon, ils provoquent des changements draconiens et immédiats en créant des répercussions de grande envergure. Les penseurs nouveaux voient toute situation, problématique ou non, comme une occasion à saisir. Ils cherchent alors un moyen de l'exploiter afin d'apprendre et de réussir, ce qui leur permet de générer des idées originales. 

PENSEURS DIFFÉRENTS 

Les stagiaires préférant s'adapter à la situation en y apportant des contributions progressives appartiennent aux penseurs dits « différents ». Ceux-ci sont enclins à évaluer puis à choisir la meilleure idée parmi celles qui leur sont proposées. C'est pourquoi on dit d'eux qu'ils privilégient une pensée convergente. Ils réfléchissent aux situations sous un angle différent, ce qui entraîne des changements progressifs et modérés. Les penseurs différents considèrent les situations en se concentrant sur les contraintes et les limites qu'elles imposent. Ils résolvent le problème en évaluant la façon de surmonter les obstacles s'y rattachant.

Utilité des styles créatifs lors des stages

Les écrits scientifiques sur les styles de créativité décrivent principalement leurs bénéfices dans les entreprises œuvrant en marketing, en multimédia ou en innovation. Patrick Doucet, doyen de la Faculté de génie de l'Université de Sherbrooke, soutient que la créativité s'enseigne et qu'il est primordial de faire vivre des expériences aux étudiants en leur proposant des environnements créatifs. Il serait tout aussi justifié pour les professionnels de la santé de prendre en considération ces styles créatifs. En effet, en s'intéressant aux caractéristiques définissant les stagiaires en matière de créativité, les superviseurs s'assurent de répondre à leurs besoins pour qu'ils demeurent motivés et engagés dans leur stage.

Par contre, les deux dimensions décrites ci-haut ne sont pas mutuellement exclusives. Effectivement, lors de la mise en place d'un projet par exemple, les étudiants peuvent basculer d'une dimension à l'autre afin de bonifier leur démarche créative. Selon Marie-Josée Godin, professeure à l'École de sciences infirmières de l'Université de Sherbrooke, il est difficile d'évaluer la créativité des étudiants, mais il est possible de le faire, notamment en portant un regard sur le processus, le cheminement et le raisonnement clinique. 

Conclusion 

Enfin, puisque la nature de la tâche détermine la dimension de créativité la plus pertinente à adopter, il est préférable d'encourager vos stagiaires à développer les caractéristiques relatives aux deux niveaux. Ainsi, ils seront mieux outillés et pourront recourir à la dimension appropriée en fonction de la situation à laquelle ils font face. Pour découvrir d'autres styles d'apprentissage et les stratégies qui en favorisent le développement chez vos stagiaires, inscrivez-vous à notre atelier en ligne Agir sur les facteurs influençant l'apprentissage.

Remédier aux difficultés de raisonnement clinique ...
Intégrer la vidéo à vos outils de supervision
 

Commentaires (0)

Il n'y a encore aucun commentaire pour cette article. Soyez le premier à en écrire un!

Ajouter un commentaire

  1. Écrire un commentaire comme invité ou connectez-vous si vous avez un compte sur ce site.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://cnfs.ca/







La présente initiative a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.

Abonnez-vous à notre bulletin d'information : Quoi de neuf au CNFS!
captcha 

  

 

© CNFS - Volet Université d'Ottawa 2020