Temps de lecture : 7 minutes (1418 mots)

Comment perfectionner l’Art d’animer une présentation ? - Partie 2

Avez-vous déjà eu de la difficulté à maintenir l'attention et l'intérêt de votre auditoire même si vous aviez soigneusement préparé votre présentation? Si vous avez répondu oui, eh bien, vous n'êtes pas seul!


De prime abord, le rôle de l'animateur peut paraître relativement simple mais il peut aussi représenter tout un défi! On peut parfois penser à tort que certains animateurs s'appuient sur l'improvisation lorsqu'ils font de l'humour, ont l'air décontractés ou n'utilisent pas de notes. Mais bien au contraire, chaque aspect de leur présentation a été pensé et organisé.

Le billet suivant est le deuxième d'une série de deux portant sur l'art d'animer une présentation. Le premier vous proposait quatre étapes simples pour bien planifier votre présentation. Celui-ci vous fera découvrir des astuces pour perfectionner votre animation. 

  ÉLÉMENTS DE PRÉSENTATION


 Avant la présentation

Soyez à l'aise avec le contenu.

Vous ne pouvez pas y échapper. Il faut dire et redire votre contenu pour le maîtriser.  Pratiquez-vous plusieurs fois en le disant à voix haute en position debout.

Pratiquez-vous à structurer des phrases à partir des mots ou des idées clés. Vous pourrez ensuite livrer votre message avec conviction et aisance. Illustrez vos explications à l'aide d'exemples concrets.

Ne récitez pas le contenu tel quel. Cela est agaçant pour votre auditoire et diminue l'intérêt. De plus, vous risquez d'être déstabilisé lorsqu'un participant vous posera une question.

Travaillez votre voix (ton, débit, volume) pour qu'elle dégage de la confiance et soit agréable à entendre (ni trop haute, ni trop grave) !

On oublie rarement la voix d'un animateur.

  • Attaquez une nouvelle phrase avec un ton un peu plus grave, car la voix a tendance à monter en fin de phrase.
  • Mettez l'accent sur les fins de mots et sur les termes importants en ralentissant un peu le débit.
  • Expliquez des points clés en ralentissant le débit et accélérez avec une nouvelle idée.

Il est très stimulant pour un participant d'écouter un animateur qui articule de façon claire, sans exagérer.

Ajustez le volume de votre voix selon la rétroaction des participants. Pour cela, il faudra leur demander s'ils vous entendent bien !

Prenez conscience de ce que
vous faites avec vos mains.
 

Bougez les mains de façon naturelle et spontanée (par exemple, pour décrire un visuel ou pour affirmer un point).

Prenez conscience de vos mouvements afin de ne pas agacer l'auditoire avec une gestuelle répétitive.

Évitez ces quelques positions des mains quand vous parlez : dans les poches, sur vos hanches, les mains jointes devant vous ou les mains devant la bouche ou le visage.

Gérez votre trac. 

La respiration profonde peut être bénéfique pour gérer le trac.

En privé, avant votre formation, gagnez en assurance en adoptant « une posture de pouvoir » (par exemple en se tenant debout, les pieds écartés à la largeur des épaules, la poitrine gonflée et les mains sur les hanches). Cette posture procure de nombreux bénéfices, notamment l'amélioration de la confiance en soi.

Minimisez vos tics verbaux.

Évitez de répéter des mots vides de sens ou qui n'ont pas de fonction dans votre phrase, car ce sont des tics ! Par exemple : comme, OK, euh…, j'veux dire, hein, bon, etc.

Pour éliminer ces tics verbaux : 

  • Enregistrez-vous lorsque vous pratiquez votre présentation ou demandez à une personne de vous écouter pour repérer les tics verbaux. Vous en prendrez alors conscience.
  • Acceptez les petits silences. Ils permettent aux participants d'intégrer vos propos. Vous n'avez pas à remplir tous les silences.
  • Parlez plus lentement pour vous laisser le temps d'organiser vos idées.

En cours de présentation 

Démarrez avec succès.  

Les premières minutes de contact sont déterminantes. C'est le moment d'accrocher vos auditeurs.

Arrivez au moins 20 minutes à l'avance et plus encore si la salle n'est pas déjà aménagée et si l'équipement n'a pas été branché et testé. Par respect pour les participants qui se déplaceront pour venir vous entendre, il importe d'être frais et dispos tant sur le plan physique que psychologique. 

Établissez un contact visuel pour nourrir la relation avec les participants. 

Il est déconseillé de fixer trop longtemps la même personne, car cela peut créer un effet de confrontation. Réalisez un balayage visuel à vitesse moyenne et créez un contact visuel ici et là dans la salle. En restant attentif à votre auditoire, vous vous assurez d'être bien compris.

Faites toujours face à votre auditoire, sauf lorsque vous devez regarder brièvement un élément visuel que vous leur expliquez. Dans ce cas, pointez l'élément visuel à l'aide d'un pointeur ou du doigt et alternez de façon régulière votre regard vers l'auditoire et le tableau, tout en expliquant votre idée.

Annoncez un changement de section ou une nouvelle idée en faisant une transition5. 

Voici un exemple de transition : Je vais maintenant vous parler de…

De même, annoncez la fin de votre présentation : Nous allons terminer la présentation par cette… 

Posez des questions de façon régulière. 

Cette méthode crée des échanges entre vous et les participants, en plus d'aller chercher leur savoir et leurs réactions.

Par ailleurs, vous pouvez faire résumer les explications par les participants en leur posant des questions plutôt qu'en leur donnant la réponse. Vous favoriserez ainsi leur participation, tout en vérifiant si le message a été compris. 

Soyez attentif aux signes de fatigue des participants (par exemple : bâillements, inattention, consultent leur téléphone, ne répondent pas aux questions, etc.). 

Proposez-leur de prendre la pause ou si c'est déjà fait, suggérez d'arrêter quelques minutes, le temps de s'étirer un peu. Vous pouvez aussi leur proposer une activité où ils discutent en groupe de deux sur un sujet lié à votre présentation (par exemple nommer des façons amusantes d'utiliser les herbes dans la cuisine). 

(Carré, 2013; Körner et al., 2019; Lennox Terrion, s.d.; PC, 2018; Quaranta, 2009; Atherton, cité dans Simmons et al., 2015)


Conclusion

Ces 10 astuces vous permettront d'améliorer votre animation lors d'une présentation devant un groupe. Choisissez-en une ou deux à intégrer la prochaine fois. Vous constaterez sans doute que ce sera de plus en plus facile avec le temps!  

Consultez notre guide complet pour obtenir plus d'information sur l'Art d'animer une présentation.


Image

Veuillez nous faire part de vos impressions

en répondant à deux questions en cliquant ici !

Comment perfectionner l’Art d’animer une présentat...
Comment for this post has been locked by admin.
 

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://cnfs.ca/







La présente initiative a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.

Abonnez-vous à notre bulletin d'information : Quoi de neuf au CNFS!
captcha 

  

 

© CNFS - Volet Université d'Ottawa 2020