Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

FIM test PersnAgees 800

Description de l’outil

Quelles sont les caractéristiques de la MIF?

CaractéristiquesDétails
Nom de l’outil  Mesure d’indépendance fonctionnelle (Functional Independence Measure)
Acronyme MIF (ou FIM en anglais)
Concepteurs Granger, C. V., Hamilton, B. B., Keith, R. A., Zielezny, M. et Sherwin, F. S. (1986). Advances in functional assessment for medical rehabilitation. Topics in Geriatric Rehabilitation, 1(3), 59-74.
Traducteurs

Boulanger, Y. L. et Audet, M. (1990). Guide d’utilisation pour la collecte des données du FIM™ Instrument à l’aide du « Uniform data set for medical rehabilitation ». Montréal, Québec : Institut de Réadaptation de Montréal.

Minaire P. (1991). La mesure de l’indépendance fonctionnelle (M.I.F.) : Historique, présentation, perspectives. Journal de Réadaptation Médicale, 11(3), 168-174.

Traduction libre de Girard, S. M. (2011). Mesure d’indépendance fonctionnelle [PDF]. Repéré à http://fr.scale-library.com/pdf/Mesure_independance_Fonctionnelle_MIF.pdf

Année de publication 1986
Format Test pratique comprenant 18 items (capacités motrices et cognitives)
Coût d’achat Gratuit
Coût d’utilisation Gratuit
Formation requise Aucune formation n’est requise pour administrer ce test.
Test (PDF) Version française disponible sur le site du Partenariat canadien pour le rétablissement de l’AVC (Fondation des maladies du cœur et de l’AVC) : cliquez ici

Quel est l’objet d’évaluation de la MIF?

Basée sur la Classification internationale des handicaps de l’Organisation mondiale de la santé, la MIF a été développée pour mesurer le niveau d’assistance requis (allant de l’aide maximale à l’indépendance complète) pour qu’un individu accomplisse ses activités quotidiennes. Le test comprend des tâches évaluant les capacités motrices du patient, mais aussi ses capacités cognitives, ce qui permet de rendre compte de l’évolution de la réadaptation fonctionnelle du patient et de cibler les secteurs d’activités où le niveau d’assistance dont il a besoin est plus élevé (Gunn, Burgess et Maltby, 2018; Pedersen, Stubbs et Nielsen, 2018; RehabMeasures, 2015).

En quoi consiste la MIF?

La MIF comprend 18 items qui évaluent le niveau d’autonomie de la personne dans ses activités quotidiennes en centre hospitalier.

Les capacités motrices sont mesurées par 13 tâches qui sont regroupées sous 4 catégories d’activités :

  • Soins personnels (items A à F)
  • Contrôle des sphincters (items G et H)
  • Mobilité (items I à K)
  • Locomotion (items L et M)

Les capacités cognitives sont mesurées par 5 tâches qui sont regroupées sous 2 catégories d’activités :

  • Communication (items N et O)
  • Comportement social (items P à R)

(Gunn et al., 2018; RehabMeasures, 2015; Zeltzer, 2011).

Quelles sont les qualités métrologiques de la MIF?

QualitésDescription
Validité du contenu Créée pour pallier les problèmes d’autres instruments de mesure de l’indépendance fonctionnelle, la MIF a été mise au point en considérant les problèmes identifiés dans d’autres instruments de mesure semblables et en consultant un panel d’experts en réadaptation. La validité de contenu de la MIF a été établie lors d’une étude effectuée dans 11 centres et les professionnels ont jugé que les items du test étaient inclusifs et pertinents.
Validité de critère La MIF montre une excellente corrélation avec les résultats d’autres instruments évaluant l’autonomie des patients (système de mesure de l’autonomie fonctionnelle, Indice de Barthel, échelle de Rankin modifiée, Montebello Rehabilitation Factor Scores, Clinical Outcome Variables Scale, Pittsburgh Rehabilitation Participation Scale). La MIF a démontré une capacité de prédiction de la durée moyenne de séjour à l’hôpital.
Sensibilité Créée dans le but de remédier au problème de sensibilité de l’Indice de Barthel, la MIF a une excellente sensibilité. Plusieurs études notent cependant un effet de plafond significatif pour les items évaluant les capacités cognitives, dont la sensibilité est inférieure à celle des items évaluant la motricité.
Fidélité test-retest La fidélité test-retest a été jugée excellente par plusieurs études, présentant des coefficients de corrélation variant de r =0,90 à 0,95.
Fidélité interjuges La fidélité interjuges de la MIF est évaluée très bonne, autant pour l’ensemble du test (r = 0,96) que pour seulement les items portant sur la motricité (r = 0, 96) ou ceux évaluant les capacités cognitives (r = 0,91). Bien que satisfaisantes au niveau statistique, les valeurs interjuges pour les items Compréhension et Interactions sociales demeurent les plus influencées par les formations professionnelles.

(Brown, Therneau, Schultz, Niewczyk et Granger, 2015; Cech et Martin, 2012; Choo et al., 2018; Gunn et al., 2018; Keith et Granger, cités par RehabMeasures, 2015; Pieber et al., 2015; Zelter, 2011)

Quels sont les avantages et les limites de la MIF?

Puisque les écrits démontrent un effet de plafond (et donc une sensibilité moindre) pour les items évaluant les capacités cognitives, certains auteurs suggèrent de combiner la MIF avec d’autres tests concernant la cognition (Pieber et al., 2015).

De plus, comme la mesure propose une échelle ordinale dont les intervalles entre chaque degré de sévérité ne sont pas égaux, certains auteurs recommandent la prudence lors des analyses statistiques et de l’interprétation du score global (Yelnik et al., 1997).

Passation et cotation du test

Comment effectuer l’évaluation de la MIF pas à pas?

Pour effectuer la MIF, il existe deux modes d’évaluation : l’observation ou le questionnaire. Il est toutefois recommandé d’utiliser la méthode par observation. Dans le premier cas, l’évaluateur aura besoin du matériel qui permet de recréer les activités de la vie quotidienne et devrait s’accorder de 30 à 45 minutes pour la passation complète du test.

Lors de l’évaluation, l’évaluateur doit coter les 18 activités énumérées selon une échelle de 1 à 7, où 1 indique que la personne est incapable d’effectuer l’activité avec ou sans aide et où 7 indique qu’elle peut effectuer l’activité par elle-même, sans danger.

Le patient est habituellement évalué à son arrivée à l’hôpital, une ou plusieurs fois durant son séjour ainsi qu’à sa sortie. L’évaluateur peut aussi déterminer qu’il est nécessaire de lui faire passer la MIF de nouveau lors d’un suivi.

Quel est le système de cotation et quelles sont les normes de la MIF?

Comme mentionné précédemment, la MIF compte 18 épreuves qui évaluent le niveau d’assistance requis par une personne pour accomplir ses activités quotidiennes. Chacune des épreuves est cotée selon une échelle de 1 à 7 où 1 signale le besoin d’une assistance totale et 7 l’indépendance complète du patient. Le score total se situe entre 18 et 126.

Le tableau suivant explique l’échelle de cotation en l’associant au score total du test, au nombre de minutes et d’heures d’assistance requis et au niveau d’assistance correspondant.

NiveauTotalMinutesHeuresDescription
1 18
24
30
498
456
419
> 8
7-8
6-7
Assitance totale
2 36
45
384
330
6-7
5-6
Assistance maximale
3 54
63
276
222
4-5
3-4
Assistance modérée
4 72
80
168
120
2-3
2-3

Assistance minimale

5 90
100
60
< 60
1-2
< 1
Supervision
6 108
114
120
0
0
0
0
0
0
Indépendance modifiée
7 126 0 0 Indépendance complète

(Adapté de UDSMR, 2012, p. 14)

Références

Brown, A. W., Therneau, T. M., Schultz, B. A., Niewczyk, P. M. et Granger, C. V. (2015). Measure of Functional Independence Dominates Discharge Outcome Prediction After Inpatient Rehabilitation for Stroke. Stroke, 46(4), 1038-1044.

Cech, D. J. et Martin, S. (2012). Functional Movement Development Across the Life Span (3e éd.). Saunders.

Choo, S. X., Stratford, P., Richardson, J., Bosch, J., Pettit, S. M., Ansley, B. J. et Harris, J. E. (2018). Comparison of the sensitivity to change of the Functional Independence Measure with the Assessment of Motor and Process Skills within different rehabilitation populations. Disabilities and Rehabilitation, 40(26), 3177-3184.

Gunn, S., Burgess, G. H. et Maltby, J. (2018). A Factor Analysis of Functional Independence and Functional Assessment Measure Scores Among Focal and Diffuse Brain Injury Patients: The Importance of Bifactor Models. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 99(9), 1805-1810.

Pedersen, A. R., Stubbs, P. W. et Nielsen, J. F. (2018). Reducing redundant testing using the Functional Independence Measure and Early Functional Abilities scale during rehabilitation in patients with brain injury. Brain Injury, 32(9), 1090-1095.

Pieber, K., Herceg, M., Paternostro-Sluga, T., Pablik, E., Quittan, M., Nicolakis, P., Fialka-Moser, V. et Crevenna, R. (2015). Reliability, validity, sensitivity and internal consistency of the ICF Basic Mobility Scale for Measuring the mobility of patients with musculoskeletal problems in the acute hospital setting: a prospective study. BMC Musculoskeletal Disorders, 5(16).

RehabMeasures. (2015). Functional Independence Measure. AbilityLab. https://www.sralab.org/rehabilitation-measures/fimr-instrument-fim-fimr-trademark-uniform-data-system-fro-medical

Uniform Data System for Medical Rehabilitation. (2012). The FIM® Instrument: Its Background, structure, and Usefulness [PDF]. https://www.udsmr.org/Documents/The_FIM_Instrument_Background_Structure_and_Usefulness.pdf

Yelnik, A., Nougarede, I., Bonan, I., Pelabon, C., Letessier, J. et Dizien, O. (1997). Limites d’interprétation du score global de la mesure d’indépendance fonctionnelle (MIF). Annales de Réadaptation et de Médecine Physique, 40(5), 315-322.

Zelter, L. (2011). Mesure de l’indépendance fonctionnelle (MIF). Info AVC. https://www.strokengine.ca/fr/assess/mesure-de-lindependance-fonctionnelle-mif/

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Description de l’outil

Quelles sont les caractéristiques du CTSIB?

CaractéristiquesDétails
Nom de l’outil  Clinical Test of Sensory Interaction on Balance – Test clinique d’intégration sensorielle et d’équilibre
Acronyme CTSIB
Concepteurs Shumway-Cook, A. et Horak, F.B. (1986). Assessing the influence of sensory integration on balance. Suggestions from the field
Physical Therapy, 66(10), 1548-1550.
Année de publication 1986
Format Test pratique de six épreuves debout dans diverses conditions.
Coût d’achat Gratuit
Coût d’utilisation Gratuit
Formation requise Aucune formation requise
Test (PDF) Version anglaise disponible sur le site de RehabMeasures, cliquez ici.

Quelles sont les caractéristiques du M-CTSIB?

CaractéristiquesDétails
Nom de l’outil  Modified Clinical Test of Sensory Interaction on Balance – Test clinique modifié d’intégration sensorielle et d’équilibre
Acronymes M-CTSIB, CTSIB-M, CTSIB modifié
Concepteurs Cohen H., Blatchly C. A. et Gombash L. L. (1993). A study of the clinical test of sensory interaction and balance. Physical Therapy, 73(6), 346-351.
Année de publication Version modifiée : 1993
Format Test pratique de quatre épreuves debout dans diverses conditions.
Coût d’achat Gratuit
Coût d’utilisation Gratuit
Formation requise Aucune formation requise
Test (PDF) Version anglophone disponible sur le site de RehabMeasures, cliquez ici.

Quel est l’objet d’évaluation du CTSIB et du M-CTSIB?

Ces tests ont été conçus pour évaluer de façon préliminaire dans quelle mesure une personne âgée peut intégrer les signaux sensoriels en ce qui concerne l'équilibre et compenser lorsqu'un ou plusieurs systèmes sensoriels sont compromis (RehabMeasures, 2013b). Ils permettent de savoir si chacun des systèmes sensoriels relatifs à l'équilibre est utilisé efficacement.

En fonction de l’étape du test, l’incapacité de maintenir l’équilibre suggère que :

  • La personne âgée est visuellement dépendante.
  • La personne âgée n’utilise pas d'entrées somatosensorielles pour maintenir l'équilibre lorsque les yeux sont fermés.
  • Le système visuel et/ou vestibulaire n'est pas utilisé pour maintenir l'équilibre.

(Dawson, Dzurino, Karleskint et Tucker, 2018; RehabMeasures, 2013b)

En quoi consiste le CTSIB?

Développé comme version clinique du test d’organisation sensorielle (SOT), ce test comprend six étapes :

  1. Yeux ouverts, debout à même le sol.
  2. Yeux fermés, debout à même le sol.
  3. Dôme de conflit visuel, debout à même le sol.
  4. Yeux ouverts, debout sur un coussin de proprioception en mousse (foam).
  5. Yeux fermés, debout sur un coussin de proprioception en mousse (foam).
  6. Dôme de conflit visuel, debout sur un coussin de proprioception en mousse (foam).

(Dawson et al., 2018; Domènech-Vadillo et al., 2019; RehabMeasures, 2013a; Schumway-Cook et Woollacott, 2017)

En quoi consiste le M-CTSIB?

Les étapes 3 et 6, au cours desquelles les patients étaient en condition de conflit visuel (à l’aide d’un dôme), ont été retirées dans la version modifiée, car une différence significative entre les résultats de conflit visuel et des yeux fermés n’était pas notable (Domènech-Vadillo et al., 2019; Horn et al., 2015).
Le M-CTSIB comprend donc quatre étapes :

  1. Yeux ouverts, debout à même le sol.
  2. Yeux fermés, debout à même le sol.
  3. Yeux ouverts, debout sur un coussin de proprioception en mousse (foam).
  4. Yeux fermés, debout sur un coussin de proprioception en mousse (foam).

(Dawson et al., 2018; Domènech-Vadillo et al., 2019; RehabMeasures, 2013b)

Quelles sont les qualités métrologiques du M-CTSIB?

Les qualités proposées ci-dessous sont valables pour les personnes âgées vivant dans la communauté.

QualitésDescription
Validité Le M-CTSIB a démontré une excellente validité chez les adultes atteints de troubles vestibulaires. Il est toutefois recommandé que l’outil ne soit pas le seul déterminant pour identifier les troubles vestibulaires.
Sensibilité La sensibilité du M-CTSIB pour identifier les personnes âgées à risque de chute est faible. Ce résultat est compréhensible puisque les chutes sont multifactorielles et non seulement liées à l’équilibre de la personne.
Spécificité La spécificité du M-CTSIB est de 95 % en utilisant le Test d’organisation sensorielle comme critère de référence. Le port de chaussures et la position des pieds durant le test n’ont pas démontré d’incidences sur le plan de la spécificité bien que l’épaisseur et la densité du coussin de proprioception en mousse (foam) peuvent l’influencer.
Fidélité test-retest Le M-CTSIB a démontré une grande fidélité relativement à la stabilité des résultats dans le temps, ce qui suggère qu'il n'y a pas d'effet d'apprentissage entre les essais.
Fidélité interjuges Le M-CTSIB démontre un taux élevé de correspondance entre les résultats observés par différents évaluateurs sur les mêmes patients. La fidélité interjuges de ce test est donc excellente.

(Boulgarides, McGinty, Willet et Barnes, 2003; Carroll, Brocht, Walter, Kieffer et Johnson, 2017; Dawson et al., 2018; Domènech-Vadillo et al., 2019; Liu et al., 2018; Loughran, Tennant, Kishore et Swan, 2005; RehabMeasures, 2013b; Shumway-Cook et Woollacott, 2017; Whitney et Wrisley, 2004)

Quels sont les avantages et les limites du CTSIB et du M-CTSIB ?

Le CTSIB et le M-CTSIB mesurent le temps pendant lequel un patient peut rester debout dans une condition sensorielle particulière en tant que mesure indirecte de la quantité d'oscillation, mais est insensible aux changements subtils ou aux déficits légers (Freeman et al., 2018).

Passation et cotation du test

Comment effectuer l’évaluation du M-CTSIB pas à pas?

Voici la marche à suivre pour effectuer la version modifiée du test, puisqu’elle est dorénavant la plus fréquente.

Pour effectuer le test, l’évaluateur aura besoin d’un chronomètre et d’un coussin de proprioception en mousse (foam) de densité moyenne (Shumway-Cook et Woollacott, 2017). Il devrait aussi s’accorder de 10 à 15 minutes pour la passation complète du test.

Avant d’amorcer le test, l’évaluateur doit s’assurer que la personne évaluée adopte la bonne position : se tenir droit debout, les bras croisés sur la poitrine. Les écrits montrent que ni la position des pieds ni le port de chaussures plates n’influencent les résultats (Whitney et Wrisley, 2004; Wrisley et Whitney, 2004).

L’évaluateur doit aussi spécifier à la personne évaluée d’ouvrir les yeux (s’ils sont fermés) ou de descendre du coussin de proprioception en mousse si elle sent qu'elle tombe et qu'elle est incapable de maintenir son équilibre.

Lors de l’évaluation, l’évaluateur doit surveiller la personne évaluée pour déceler les risques potentiels de chute. Il peut se tenir près de la personne évaluée avec un bras devant et un bras derrière elle, sans la toucher.

Un maximum de trois essais de 30 secondes sont accordés pour chaque étape. L’évaluateur chronomètre le temps pendant lequel la personne évaluée maintient la position. Le temps est arrêté et noté lorsque :

  • La personne évaluée s'écarte de la position initiale bras croisés (lève les bras sur les côtés)
  • La personne évaluée ouvre les yeux pendant une condition « yeux fermés »
  • La personne évaluée bouge les pieds (fait un pas) ou a besoin d'aide manuelle pour prévenir une perte d'équilibre

(RehabMeasures, 2013b)

Un essai est réussi si la personne évaluée est capable de maintenir la position initiale de façon autonome pendant une période de 30 secondes.

Quel est le système de cotation et quelles sont les normes du CTSIB?

Les scores sont comptabilisés en additionnant le temps de maintien de la position pour chaque condition évaluée. Lorsque trois essais ont été nécessaires, on utilise le temps moyen des trois.

Temps total

Le score total maximum du CTSIB est de 180 secondes (30 secondes par essai x 6 essais).

  • Chez les personnes âgées de 60 à 69 ans, le score moyen est de 179,9 secondes.
  • Entre 70 et 79 ans, le score moyen est de 177,4 secondes.

(El-Kashlan et al., cités par RehabMeasures, 2013a)

Conditions spécifiques

Chez les personnes âgées de 65 ans et plus, le temps de maintien est de :

  • 29,5 à 30 secondes pour la condition 4
  • 12,5 à 18,5 secondes pour la condition 5
  • 18,3 à 24,2 secondes pour la condition 6

(Cohen, Blatchly et Gombash, cités par Horn et al., 2015)

L’incapacité à maintenir la position lors des conditions :

  • 2, 3 et 6 indique que la personne évaluée est visuellement dépendante et n’utilise pas d'entrées somatosensorielles pour maintenir l'équilibre lorsque les yeux sont fermés.
  • 4, 5 et 6 indique que la personne évaluée dépend d'entrées somatosensorielles pour maintenir l'équilibre.
  • 5 et 6 indique que le système vestibulaire n'est pas utilisé pour maintenir l'équilibre.
  • 3, 4, 5 et 6 indique un problème de sélection sensorielle. La personne évaluée est incapable d'adapter efficacement l'information sensorielle pour le contrôle postural.

(RehabMeasures, 2013b; Shumway-Cook et Woollacott, 2017)

À noter : Une seule chute (déséquilibre nécessitant l’arrêt de l’essai) n’est pas anormale. En revanche, deux chutes ou plus démontrent une difficulté (Shumway-Cook et Woollacott, 2017).

Références

Boulgarides, L. K., McGinty, S. M., Willet, J. A. et Barnes, C. W. (2003). Use of Clinical and Impairment-Based Tests to Predict Falls by Community-Dwelling Older Adults. Physical Therapy, 83(4), 328-339.

Carroll, A., Brocht, E., Walter, E., Kieffer, H. S. et Johnson, P. (2017). Test-Retest Reliability and Learning Effect of the Modified CTSIB Balance Protocol. International Journal of Exercise Science, 9(6), article 19.

Cohen H., Blatchly C. A. et Gombash L. L. (1993). A study of the clinical test of sensory interaction and balance. Physical Therapy, 73(6), 346-351.

Dawson, N., Dzurino, D., Karleskint, M. et Tucker, J. (2018). Examining the reliability, correlation, and validity of commonly used assessment tools to measure balance. Health Science Reports, 1(12), e98.

Domènech-Vadillo, E., Aguilera-Aguilera, G., Sánchez-Blanco, C., Batuecas-Caletrio, Á., Guajardo, C., Pérez, N., Trinidad-Ruiz, G., Gimeno, C., Rama, J., Rossi-Izquierdo, M., San-Roman-Rodriguez, E., Patiño-Castiñeira, B., Espinosa-Sanchez, J. M., Matiñó, E., Barona, R., Krstulovic, C., Benitez-Rosario, J., Santandreu, E., Zuma, E., Maia, F. C., de Sande, M. G. Á., Valldeperes, A. et Rey-Martínez, J. (2019). Normative data for static balance testing in healthy individuals using open source computerized posturography. European Archives of Oto-Rhino-Laryngology, 276(1), 41-48.

Freeman, L., Gera, G., Horak, F. B., Blackinton, M. T., Besch, M. et King, L. (2018). The Instrumented Test of Sensory Integration for Balance: A Validation Study. Journal of Geriatric Physical Therapy, 41(2), 77-84.

Horn, L. B., Rice, T., Stoskus, J. L., Lambert, K. H., Dannenbaum, E. et Scherer, M. R. (2015). Measurement Characteristics and Clinical Utility of the Clinical Test of Sensory Interaction on Balance (CTSIB) and Modified CTSIB in Individuals with Vestibular Dysfunction. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 96(9), 1747-1748.

Liu, B., Leng, Y., Zhou, R., Liu, J., Liu, D., Liu, J., Zhang, S. L. et Kong, W. J. (2018). Foam pad of appropriate thickness can improve diagnostic value of foam posturography in detecting postural instability. Acta Oto-Laryngologica, 138(4), 351-356.

Loughran, S., Tennant, N., Kishore, A. et Swan, I. R. C. (2005). Interobserver reliability in evaluating postural stability between clinicians and posturography. Clinical Otolaryngology, 30(3), 255-257.

RehabMeasures. (2013a). Clinical Test of Sensory Interaction on Balance. AbilityLab. https://www.sralab.org/rehabilitation-measures/clinical-test-sensory-interaction-balance-vedge

RehabMeasures. (2013b). Modified Clinical Test of Sensory Interaction on Balance. AbilityLab. https://www.sralab.org/rehabilitation-measures/modified-clinical-test-sensory-interaction-balance

Shumway-Cook, A. et Horak, F. B. (1986). Assessing the influence of sensory integration on balance. Suggestions from the field. Physical Therapy, 66(10), 1548-1550.

Shumway-Cook, A. et Woollacott, M. H. (2017). Motor Control: Translating Research Into Clinical Practice (5e éd.). Wolters Kluwer.

Whitney, S. L. et Wrisley, D. M. (2004). The Influence of Footwear on Timed Balance Scores of the Modified Clinical Test of Sensory Interaction and Balance. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 85(3), 439-443.

Wrisley, D. M. et Whitney, S. L. (2004). The Effect of Foot Position on the Modified Clinical Test of Sensory Interaction and Balance. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 85(2), 335-338.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Pleasant communication. Cheerful nice pleasant smiling and talking to his grandfather while spending time with him (Pleasant communication. Cheerful nice pleasant smiling and talking to his grandfather while spending time with him, ASCII, 116 componen

Description de l’outil

Quelles sont les caractéristiques du RBMT-3?

CaractéristiquesDétails
Nom de l’outil  The Rivermead Behavioural Memory Test - Troisième édition
Acronyme RBMT-3
Concepteurs Barbara A. Wilson, Eve Greenfield, Linda Clare, Alan Baddeley, Janet Cockburn, Peter Watson, Robyn Tate, Sara Sopena, Rory Nannery et John R. Crawford.
Traducteurs NCR Pearson Inc.
Année de publication 2010 (français); 2008 (anglais)
Format Deux chevalets de stimuli présentés au client avec quatorze sous-tests.
Coût d’achat 1 386,50 $ (français), 813,75 $ (anglais); acheté chez Pearson Clinical
Coût d’utilisation L’utilisateur doit acheter des cahiers de passation supplémentaires (25/paquet),
195,00 $ (français) et 154,25 $ (anglais).
Formation requise L’administrateur du test devrait être formé avant de faire passer le test. Cependant une formation formelle n’est pas requise. Pearson Clinical indique que les administrateurs doivent répondre aux qualifications « B » selon leur site web (Pearson, n.d.).
Test (PDF) Le test doit être acheté et n’est pas disponible librement en ligne sous format PDF.  

Quel est l’objet d’évaluation du RBMT-3?

Le RBMT-3 est une version modifiée de l’ancien Rivermead Behavioural Memory Test (RBMT), publié en 1985 par Wilson et al. (Fong et al., 2019), qui évalue diverses composantes de la mémoire à l’aide de situations rencontrées dans la vie de tous les jours. Les résultats de l’évaluation aident à confirmer ou à prédire ce que le client pourra ou ne pourra pas faire dans sa vie quotidienne en considérant ses difficultés de la mémoire (Wilson et al., 2010).

En quoi consiste le RBMT-3?

Le RBMT-3 est divisé en 14 sous-tests présentés au client sous forme de chevalets de stimuli qui visent à évaluer différentes composantes de la mémoire (p. ex. mémoire visuelle, verbale, de rappel et de reconnaissance). Dans certains sous-tests, la mémoire est évaluée immédiatement et après un rappel différé (Wester, van Herten, Egger, et Kessels, 2013).

En outre, la troisième version du RBMT contient deux versions parallèles du test, ce qui favorise l’évaluation des interventions (Wester, van Herten, et al., 2013) en réduisant le risque de pratique.

Le RBMT-3 est approprié pour les personnes âgées entre 16 à 80 ans afin d’évaluer leurs capacités de la mémoire et il devrait prendre, en moyenne, 30 minutes à terminer avec le client.

Quelles sont les qualités métrologiques du RBMT-3 ?

QualitésDescription
Validité L’étude de validité clinique a permis de démontrer que les résultats au RBMT-3 pour les personnes cérébrolésées sont nettement plus bas que ceux des sujets témoins (Wilson et al., 2010).
La corrélation entre les résultats au RBMT-3 et d’autres tests de mémoire est statistiquement significative, ce qui permet d’établir la validité concourante du RBMT-3 (Wilson et al., 2010).
Puisque le RBMT-3 est défini comme un test écologique, les auteurs ont comparé leurs résultats avec les résultats du Prospective and Retrospective Memory Questionnaire (PRMQ). La comparaison entre le PRMQ et le RBMT-3 a permis d’établir une corrélation significative. (Wilson et al., 2010).
Sensibilité Les modifications apportées au RBMT-3 ont augmenté sa sensibilité, ce qui manquait au RBMT pour certaines clientèles (Wester, van Herten, et al., 2013). Les auteurs ont démontré la sensibilité de l’évaluation à l’aide d’un échantillon (N = 75) ayant différentes difficultés (lésions cérébrales, attaques cérébrales, encéphalites et maladies évolutives). Les résultats obtenus au RBMT-3 pour cet échantillon étaient inférieurs pour la population du même âge sans difficultés mnésiques (N = 148) (Wilson et al., 2010).
Spécificité La spécificité du RBMT-3 a été améliorée depuis la première version du RBMT. Wester, Leenders et al. (2013) ont démontré que la version révisée du test indiquait des difficultés cognitives chez 0 à 8 % des gens en santé en comparaison avec 20 % à la version précédente.
Fidélité test-retest Fong et al. (2019) ont démontré une fidélité entre les deux versions parallèles. Ils ont obtenu des résultats statistiquement significatifs lorsque le même groupe passait la deuxième version quatre à sept jours après l’évaluation initiale. L’évaluateur peut compter sur la stabilité des résultats dans le temps si la situation de la personne ne change pas et sur l’indication d’un changement si le score de la personne change.
Fidélité interjuges Fong et al. (2019) ont démontré que la version Hong Kong du test pouvait être passée par deux évaluateurs sans changer les résultats d’une façon statistiquement significative. Ces mêmes auteurs précisent toutefois que l’interprétation de ces résultats doit considérer les différences culturelles entre Hong Kong et les autres pays. 

Quels sont les avantages et les limites du RBMT-3 ?

Le RBMT fut le premier test créé pour évaluer plusieurs aspects de la mémoire de tous les jours (Wester, van Herten et al., 2013). Son format simple, sa validité et sa fidélité avec deux versions parallèles ont fait en sorte qu’il était couramment utilisé auprès d’une clientèle atteinte de pathologies variées, ainsi que par plusieurs professionnels dans divers domaines de la santé. La sensibilité culturelle du RMBT-3 a été améliorée avec l’ajout de sous-tests et l’inclusion d’images culturellement diversifiées (Wester, Leenders, et al., 2013). Le manuel de l’utilisateur du RBMT-3 permet une comparaison avec des normes représentatives de la population générale (Wilson et al., 2010).     

Cependant, depuis les modifications du RBMT au RBMT-3, la complexité et la durée du test ont augmenté, ce qui pourrait diminuer la motivation de la personne évaluée (Wester, Leenders et al., 2013). De plus, le test est coûteux, ce qui en diminue l’accessibilité pour tous les thérapeutes.

Passation et cotation du test

Comment effectuer le RBMT-3 pas à pas ?

Pour effectuer le RBMT-3, l’évaluateur utilisera le matériel suivant (inclus dans la trousse d’évaluation) (Wilson et al., 2010, p. 12) :

  • Le manuel d’administration et de cotation
  • Le cahier de passation 
  • Le chevalet de stimuli version 1
  • Le chevalet de stimuli version 2
  • La feuille de cotation « Histoire »
  • La feuille de cotation « Étoile » / « Carré »
  • Le gabarit
  • L’enveloppe « Message »

L’évaluateur devra également se procurer le matériel additionnel ci-dessous (Wilson et al., 2010, p. 12) :

  • Une minuterie avec alarme
  • Magnétophone (optionnel)

Les 18 sous-tests doivent être présentés selon un ordre précis. Pour chacun d’en eux, l’évaluateur doit lire des directives à haute voix en suivant le manuel de l’utilisateur afin d’assurer la validité des résultats au test (Wilson et al., 2010).

Quel est le système de cotation et quelles sont les normes du RBMT-3?

Après avoir administré un sous-test, l’évaluateur interprète la réponse du client en utilisant les critères de cotation détaillés du manuel de l’utilisateur (Wilson et al., 2010). La pondération diffère entre les sous-tests.

À la fin du test, l’évaluateur calcule la note brute en additionnant tous les points accordés pendant l’évaluation. Ensuite, l’évaluateur convertit la note brute en une note étalonnée en suivant les directives précisées dans le manuel de l’utilisateur. Cette note étalonnée permettra d’obtenir un Indice global de mémoire (IGM). Le percentile, ainsi que l’intervalle de confiance dans lequel le client se trouve au sein de la population seront déterminés à l’aide de l’IGM (Wilson et al., 2010).  

Voyons maintenant comment effectuer la passation et la cotation de certains sous-tests.
Vidéos à venir.

Références

Fong, K. N. K., Lee, K. K. L., Tsang, Z. P. Y., Wan, J. Y. H., Zhang, Y. Y. et Lau, A. F. C. (2019). The clinical utility, reliability and validity of the Rivermead Behavioural Memory Test—Third Edition (RBMT–3) in Hong Kong older adults with or without cognitive impairments. Neuropsychological Rehabilitation, 29(1), 144-159.

Pearson (n.d.). Rivermead Behavioural Memory Test-Third Edition (RBMT-3). Clinical Assessment Canada. https://www.pearsonclinical.ca/en/products/product-master/item-119.html

Wester, A. J., Leenders, P., Egger, J. I. M. et Kessels, R. P. C. (2013). Ceiling and floor effects on the Rivermead Behavioural Memory Test in patients with alcohol-related memory disorders and healthy participants. International Journal of Psychiatry in Clinical Practice, 17(4), 286-291.

Wester, A. J., van Herten, J. C., Egger, J. I. M. et Kessels, R. P. C. (2013). Applicability of the Rivermead Behavioural Memory Test – Third Edition (RBMT-3) in Korsakoff’s syndrome and chronic alcoholics. Neuropsychiatric Disease and Treatment, 9, 875-881.

Wilson, B. A., Greenfield, E., Clare, L., Baddeley, A., Cockburn, J., Watson, P., Tate, R., Sopena, S., Nannery, R. et Crawford, J. R. (2010). The Rivermead Behavioural Memory Test - Troisième édition. Manuel d'administration et de cotation. Pearson Education Ltd.

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives

Patient assis avec une infirmière

Description de l’outil

Quelles sont les caractéristiques du BBS?

CaractéristiquesDétails
Nom de l’outil  L’échelle d’évaluation de l’équilibre de Berg (Berg Balance Scale)
Acronyme BBS
Concepteurs Berg, K., Wood-Dauphinee, S., Williams, J. I. et Gayton, D. (1989). Measuring Balance in the Elderly: Preliminary Development of an Instrument. Physiotherapy Canada 41, 304-311.
Traducteurs Bégin, C., Boudreault, V. et Sergerie, D. (2009)
La prévention des chutes dans un continuum de services pour les ainés vivant à domicile – Guide d’implantation – IMP 2e édition.
Année de publication Publié pour la première fois en 1989
Format Test pratique comprenant 14 épreuves physiques (transferts et activités statiques).
Coût d’achat Gratuit
Coût d’utilisation Gratuit
Formation requise Aucune formation n’est requise pour administrer le BBS.
Test (PDF) Disponible sur notre site : cliquez ici pour télécharger le test.

Cliquer ici pour obtenir la grille de cotation.

Version française disponible dans le document : La prévention des chutes dans un continuum de services pour les ainés vivant à domicile – Guide d’implantation – IMP 2e édition 

Quel est l’objet d’évaluation du BBS?

L’échelle d’évaluation de l’équilibre de Berg a été développée pour mesurer l’équilibre statique et dynamique chez les adultes dans le but de dépister les personnes à risque de  chute (Downs, Marquez et Chiarelli, 2014; Rehabilitation Measure, 2015). Elle peut aussi servir à identifier les personnes qui peuvent marcher sans aide à la marche et à prédire les difficultés que pourraient éprouver certains individus dans les activités de la vie quotidienne (Downs et al., 2014; Stevenson, Connelly, Murray, Huggett et Overend, 2010).

En quoi consiste le BBS?

L’échelle d’évaluation de l’équilibre de Berg comprend 14 épreuves qui évaluent l’équilibre statique et l’équilibre dynamique.

L’équilibre statique (debout sans mouvement des pieds) est mesuré par les tâches suivantes :

  • Pieds collés ensembles
  • Appui unipodal
  • Tandem (un pied devant l’autre)
  • Yeux fermés
  • Rotation du tronc

L’équilibre dynamique est mesuré par les tâches suivantes :

  • Pivot de 360º
  • Ramasser un objet
  • Se lever et s’assoir
  • Transfert assis d’une chaise à l’autre

Quelles sont les qualités métrologiques du BBS?

Les qualités proposées ci-dessous sont valables pour les personnes âgées vivant dans la communauté.

QualitésDescription
Validité de contenu Selon plusieurs études proposées dans Rehabilitation Measure (2015), la validité de contenu du BBS a été démontrée dans plusieurs études. Le concept d’équilibre serait donc bien couvert par les items proposés.
Validité de critère Les résultats obtenus avec le BBS sont assez comparables à ceux obtenus avec d’autres outils de mesure du même type, comme la bonne corrélation trouvée avec le Dynamic Gait Index (r = 0,67) chez les personnes âgées ou l’excellente corrélation avec les résultats au Fugl-Meyer (r = 0,90 à 0,92) chez les personnes ayant vécu un AVC.
Sensibilité La sensibilité du BBS pour identifier les personnes âgées à risque de chute est faible (53 %). Ce résultat est compréhensible car les chutes sont multifactorielles et non pas liées seulement à l’équilibre de la personne.
Spécificité La spécificité du BBS pour déterminer les personnes âgées qui ne sont pas à risque de chute est excellente (96 %).
Fidélité test-retest La fidélité du BBS est excellente relativement à la stabilité des résultats dans le temps(r = 0,91) quand la condition de la personne ne varie pas. 
Fidélité interjuges La fidélité des résultats au BBS entre les évaluateurs est aussi excellente (r = 97), donnée importante quand les évaluateurs ne sont pas toujours les mêmes.
Réponse au changement Une variation dans le score global de 3,3 à 6,3 points, selon le score initial obtenu par la personne, serait un indicateur significatif de changement dans l’équilibre de la personne.

Quels sont les avantages et les limites du BBS?

Le BBS est considéré comme un outil valide et fidèle pour évaluer le risque de chute chez les personnes âgées (Lajoie et Gallagher, 2004; Neuls  et al., 2011; Raad  et al., 2015). Il existe cependant un faible effet de plafonnement lorsque le BBS est utilisé chez des personnes qui n’ont jamais chuté auparavant (Balasubramanian, 2015; Lee, Kang, Lee et Oh, 2015; Pardasaney  et al., 2012). Les épreuves ne mettant pas suffisamment au défi les gens qui ont un haut degré d’équilibre, l’outil ne permet pas toujours de prédire leur futur risque de chute (Lee  et al., 2015).

Il est utile pour évaluer la nécessité de prescrire ou non une aide à la marche quoiqu’il n’existe aucun consensus sur l’interprétation des scores de l’outil à ce sujet (Zwick, Rochelle, Choksi et Domowicz, 2000).

Il a l’avantage d’être sécuritaire pour les personnes évaluées. Il ne demande pas une formation préalable aux évaluateurs et le matériel est peu coûteux (Zwick et al., 2000). Toutefois, certains évaluateurs trouvent l’évaluation longue à effectuer; sans expérience, elle peut prendre jusqu’à 30 minutes.

Passation et cotation du test

Comment effectuer l’évaluation du BBS pas à pas?

Pour effectuer le BBS, l’évaluateur aura besoin d’un chronomètre, d’un ruban à mesurer, de deux chaises d’une hauteur de 45 cm (l’une, avec appui-bras et l’autre sans), ainsi que d’un tabouret (Step) d’une hauteur de 19,5 cm. Il devrait aussi s’accorder de 15 à 30 minutes pour la passation complète du test.

Avant d’amorcer le test, l’évaluateur doit s’assurer que la personne évaluée porte des chaussures fermées, qu’elle comprenne bien le but des épreuves, en l’occurrence de maintenir son équilibre, et qu’elle puisse prendre la jambe de son choix pour les épreuves en appui unipodal et tandem. L’évaluateur doit aussi lui expliquer chacune des épreuves, et ce, en suivant à la lettre les directives indiquées au formulaire.

Lors de l’évaluation, l’évaluateur doit lire les instructions à la personne évaluée telles qu’elles sont écrites dans le formulaire. Il ne doit pas lui fournir d’aide ou lui proposer une aide à la marche à moins d’avis contraire. Il doit noter le plus bas niveau obtenu selon une échelle de 0 à 4, où zéro indique que la personne est incapable d’exécuter l’épreuve et où quatre indique qu’elle n’a aucune difficulté à l’exécuter. Il est à noter que lorsque la personne évaluée ne parvient pas à tenir une position pendant un certain temps ou qu’elle a besoin d’aide pour effectuer une épreuve, des points sont retranchés. Finalement, l’évaluateur doit remplir le formulaire en entier afin d’obtenir des résultats fidèles et valides.

Une capsule vidéo (dans la section suivante) vous présentera toutes les étapes à suivre pour la passation adéquate de l’échelle d’évaluation de l’équilibre de Berg. Pour chacune des 14 épreuves, les animateurs vous montreront les mouvements équivalents à chacune des cotations (0 à 4) possibles.

Quel est le système de cotation et quelles sont les normes du BBS?

Comme vous venez de l’apprendre, le BBS compte 14 épreuves qui sont cotées selon une échelle de 0 à 4. Le score global obtenu par la personne évaluée permet à l’évaluateur de déterminer le risque de chute ainsi que la nécessité d’utiliser une aide à la marche. Voici comment la majorité des chercheurs interprètent les résultats :

56 :                        Aucun risque de chute; la personne a un équilibre fonctionnel

41 à 56 :               Faible risque de chute; la personne marche de façon indépendante

21 à 40 :               Risque de chute moyen; la personne nécessite une aide à la marche

0 à 20 :                  Risque de chute élevé; la personne nécessite un fauteuil roulant

(American Academy of Health and Fitness, 2011; Berg, Wood-Dauphinee, Williams et Maki, 1992; Geriatric Assessment Tool Kit, 2015)

Lors de l’évaluation des personnes âgées vivant en communauté, les scores moyens observés chez les personnes âgées ayant diverses pathologies qui n’affectent pas directement l’équilibre (comme l’arthrite, la haute pression, les maux de dos, l’hypothyroïdie, etc.) sont :

60 et 69 ans :      Score moyen pour les hommes et les femmes est de 55

70 à 79 ans :        Score moyen de 54 pour les femmes et de 55 pour les hommes

80 à 89 ans :        Score moyen de 50 pour les femmes et de 53 pour les hommes

(Steffen et al, 2002 cités dans Rehab Measures, 2014)

Ces scores sont clairement plus faibles chez les personnes âgées vivant en résidence (score moyen de 30,1) (Conradson 2007 cité dans Rehab Measures, 2014).

Regardez maintenant la capsule vidéo suivante pour tester votre habileté à bien noter quelques épreuves de l’échelle d’évaluation de l’équilibre de Berg. Les réponses apparaîtront à la fin de la capsule vidéo. (Nous vous suggérons d’imprimer le test et la grille de cotation pour être en mesure de bien suivre durant le visionnement de la vidéo).

Références

Balasubramanian, C. K. (2015). The community balance and mobility scale alleviates the ceiling effects observed in the currently used gait and balance assessments for the community-dwelling older adults. Journal of Geriatric Physical Therapy (2001), 38(2), 78. doi:10.1519/JPT.0000000000000024

Bégin, C., Boudreault, V. et Sergerie, D. (2009). La prévention des chutes dans un continuum de services pour les ainés vivant à domicile – Guide d’implantation – IMP 2e  édition.

Berg, K. O., Wood-Dauphinee, S., Williams, J. I. et Maki, B. (1992). Measuring balance in the elderly: Validation of an instrument. Canadian Journal of Public Health / Revue Canadienne De Sante’E Publique, 83, S7-S11.

Downs, S., Marquez, J. et Chiarelli, P. (2014). Normative scores on the berg balance scale decline after age 70 years in healthy community-dwelling people: A systematic review. Journal of Physiotherapy, 60(2), 85-89. doi:10.1016/j.jphys.2014.01.002

Geriatric Assesment Tool Kit. (2015). Berg balance scale. Récupéré de geriatrictoolkit.missouri.edu/Berg-Balance-Scale.doc

Lajoie, Y. et Gallagher, S. P. (2004). Predicting falls within the elderly community: Comparison of postural sway, reaction time, the berg balance scale and the activities- specific balance confidence ( ABC) scale for comparing fallers and non- fallers. Archives of Gerontology and Geriatrics, 38(1), 11-26. doi:10.1016/S0167-4943(03)00082-7

Lee, D., Kang, M., Lee, T. et Oh, J. (2015). Relationships among the Y balance test, berg balance scale, and lower limb strength in middle- aged and older females. Brazilian Journal of Physical Therapy, 19(3), 227. doi:10.1590/bjpt-rbf.2014.0096

Neuls, P., Clark, T., Van Heuklon, N., Proctor, J., Kilker, B., Bieber, M., . . . Newton, R. (2011). Usefulness of the berg balance scale to predict falls in the elderly. Journal of Geriatric Physical Therapy, 34(1), 3-10.

Pardasaney, P. K., Latham, N. K., Jette, A. M., Wagenaar, R. C., Ni, P., Slavin, M. D. et Bean, J. F. (2012). Sensitivity to change and responsiveness of four balance measures for community- dwelling older adults.(research report)(report). Physical Therapy, 92(3), 388.

Raad, J., Moore, J. et Rehabilitation Measure Team. (2015). Rehab measures: Berg balance scale. http://www.rehabmeasures.org/Lists/RehabMeasures/DispForm.aspx?ID=888

Stevenson, T. J., Connelly, D. M., Murray, J. M., Huggett, D. et Overend, T. (2010). Threshold berg balance scale scores for gait- aid use in elderly subjects: A secondary analysis. Physiotherapy Canada.Physiothérapie Canada, 62(2), 133. doi:10.3138/physio.62.2.133

Zwick, D., Rochelle, A., Choksi, A. et Domowicz, J. (2000). Evaluation and treatment of balance in the elderly: A review of the efficacy of the berg balance test and tai chi quan.  NeuroRehabilitation, 15(1), 49-56.

© 2020, Consortium national de formation en santé (CNFS) – volet Université d’Ottawa. Tous droits réservés.

Recherche